Débats 2021-03 : Départementales Canton de Chaville/Meudon Participation de Frederic Schneider à une liste commune de la gauche


#1

Exposé des motifs

Bonjour,
Je vous demande l’autorisation de participer sur ma commune de Meudon à une liste d’union de la gauche pour le canton de Chaville/Meudon. L’objectif est d’apporter mon support et celui du PP à un ticket Titulaire Meudon (pas encore défini) suppléant Meudon (potentiellement PS Meudon) et Titulaire Chaville (potentiellement Front de gauche) avec suppléant Chaville (EELV). Nous sommes en train de monter un programme commun . Comme vous pourrez le remarquer, je vous demande cette autorisation à chaque élection car mon objectif est de faire connaitre le PP sur mon canton. Je ne souhaite pas être élu.

Contenu de la proposition

J’ai été candidat aux régionales/législatives/municipales. C’est pour moi une manière de sortir le PP de l’anonymat.
J’espère avoir votre approbation.
Très cordialement.


Lien vers Congressus : https://congressus.partipirate.org/construction_motion.php?motionId=2581

    Rapporteur : @fschneider

#2

Alors du coup, aucun intérêt. Je ne vois pas l’intérêt de “soutenir” un ticket où il n’y aurait pas un ou une pirate dessus.


#3

L’intérêt pourrait être, à la rigueur, d’avoir le logo sur les affiches, et d’être cité parmi les soutiens ? Meme sans candidat estampillé, ce serait déjà une certaine visibilité (à mettre bien sûr en balance avec le programme et sa compatibilité avec le parti)


#4

En fait non, puisque le gens font attentions aux personnes et/ou c’est encore s’associer à EELV et en plus LFI … juste ça va pas être possible.

Non, vraiment, aucun intérêt. Là c’est littéralement être la cinquième roue du carrosse (oui un ticket au départemental c’est 4 personnes).


#5

Je comprends. Mais dans ce cas, ça veut dire que le parti pirate ne soutiendrait jamais une candidature où un Pirate ne serait pas candidat ou suppléant ? Comme le système français est très “uninominal”, ça limite un peu les possibilités de soutiens, non ? (On est candidat sinon on soutient pas)

Mais bon, comme je crois comprendre que le parti pirate se dirige vers une stratégie de candidatures autonomes, justement par souci de visibilité, ce serait cohérent pour le coup.


#6

Bonjour, je crois comprendre qu’il n’y a que 2 tickets Titulaire/suppléant pour ces élections un pour Meudon, et un pour Chaville. Je n’ai pas assez de notoriété pour occuper une de ces places, et de toutes façons, je ne souhaite pas être élu, c’est contre ma volonté.

L’embryon de programme qu’on essaye de mettre en place sur ce canton est le suivant :

  1. POLITIQUE SOCIALE ACTUELLE DU DEPARTEMENT
    La politique sociale, compétence majeure du Département, représente 55 Pourcents d’un budget de fonctionnement de de 1,6 Mds d’€, soit plus de 834 M€ dédiés aux personnes âgées, handicapées et aux familles en difficulté. La droite affirme que c’est sa priorité, mais :
    La question sociale subit fortement les coupes imposées au budget. En effet, les dépenses sociales ont baissé de plus 10 Pourcents en quatre ans (passant de 570 Millions d’€ en 2015 à 512 en 2018), alors que l’année 2020 finira avec un excédent considérable. (664 M€ prévus d’excédent).
    Depuis trois ans, Il y a plus de 0,5 milliard d’€ d’excédents chaque année. Notre Département est riche. Il n’a pas de difficulté budgétaire.
    Les « économies pratiquées » ont des conséquences. Ainsi, nos centres de PMI reçoivent 9 M€ de moins au cours des six dernières années, soit 6 500 enfants reçus en moins. Des centres ferment.
    La droite veut « maîtriser l’évolution des dépenses de personnel. Ces dernières baissent régulièrement depuis plus de 9 ans, soit 1200 agents en moins depuis 2010 dont 650 dans les services sociaux (22 Pourcents de leur effectif).
    Le Département soutient moins ses familles, ses jeunes, ses enfants, ses personnes âgées et handicapées, avec les reculs sociaux qui en découlent.
    Le département n’aide pas financièrement les jeunes les plus précaires pour l’achat de leurs Pass Navigo. Il est le seul en IdF qui ne finance pas les transports des jeunes.
    De fait, la droite départementale préfère conforter la puissance financière du Département et soutenir La Défense.
    Au contraire, la marge de manœuvre financière du 92 devrait être utilisée pour un développement humain et solidaire : financer le logement social, rétablir et renforcer les services et prestations pour les plus fragiles, garantir aux jeunes leur droit à la mobilité, accélérer la transition environnementale du 92, développer la démocratie participative.
  2. SOCIAL ET SOLIDARITE :

Quatre budgets, personnes âgées, famille, enfance et prévention médicosociale ont baissé en 2020 !
La pauvreté dans le 92 avait déjà augmenté de 10,6 Pourcents en 2010 à 12,4 Pourcents en 2019.La crise sanitaire a exacerbé les inégalités sociales, renforcé la précarité et la pauvreté.

MESURES D’URGENCE :

Pour les communes : afin qu’elles puissent répondre aux demandes de proximité, mise en place d’un fonds d’urgence de 30 euros par habitant (50 pour les 9 communes à quartiers.

Pour les familles : gratuité de la restauration scolaire, dès qu’elles bénéficient du tarif minimum, gratuité des masques pour les collégiens et généralisation de soutiens scolaires pour lutter contre le décrochage.

Pour les jeunes : expérimentation d’un RSA, pour les moins de 25 ans et prise en charge de la carte imagin’r à 50 Pourcents

Lutte contre le chômage et pour l’emploi :
Lutter contre le décrochage des jeunes les plus fragilisés : doubler le nombre de jeunes accompagnés chaque année par les Missions locales (PACEA) de 14 000 à 28 000.
Renforcer les possibilités d’emploi des jeunes en ciblant les freins à l’emploi et particulièrement la fracture numérique, dans les collèges, sujet à peine esquissé pendant la crise (2000 ordinateurs recyclés). (voir aussi chapitres education et culture et sports)
Construire un projet réellement inclusif à l’échelle du quartier de la Défense qui concentre 30 Pourcents de l’emploi du département en s’appuyant sur des acteurs de l’ESS porteurs de solutions co-construites avec les entreprises : “Territoires Zéro Chômeur de Longue Durée”, les “écoles de la 2ème Chance”, des associations de mentorat comme “Article 1” et de recrutement de profils issus de la diversité comme “Mozaik RH”. (Georges Siffredi étant respectivement pdt du CD92 et du nouvel Établissement public Paris La Défense).
Autres Mesures :

Pour lutter contre les violences domestiques, doublement des hébergements d’urgence.
Pour la prévention santé, renforcement des PMI.
Pour des tarifs accessibles à tous, création d’EPHAD publics.
Pour des transports locaux gratuits, subventions aux intercommunalités.

  1. LOGEMENT- ENVIRONNEMENT –TRANSITION ECOLOGIQUE
    Réquisition des logements et bureaux inoccupés
    30 Pourcents de logements PLAI pour tous les bailleurs sociaux, cahier des charges écologiques précis en terme de matériaux, végétalisation …
    Plan de rénovation et de réhabilitation d’urgence des logements sociaux, état des lieux très précis des besoins sur notre canton
    Lutte contre l’habitat insalubre ,aide conditionnée aux propriétaires privés si besoin.
    Programme d’accession sociale à la propriété ?
    Transports locaux gratuits
    Soutien au financement des vélos traditionnels
    Problème du partage apaisé des voies de circulation : RD10
    Approvisionnement des services publics locaux de restauration en denrées agricoles bio et de proximité, mise en place de cuisines centrales et zéro plastique dans la restauration
    Soutien aux entreprises qui fabriquent des masques sans matière plastique
    Lutte contre les vulnérabilités de notre territoire ,face aux conséquences du réchauffement climatique : récupération des eaux de pluie, mise en valeur des eaux de source, des carrières ,végétalisation des toitures, ilots de fraicheur, parkings pavés à joints engazonnés…

  2. EDUCATION
    Les Départements interviennent dans le domaine des politiques éducatives, culturelles et sportives.
    Le Département gère en effet la construction, l’entretien et l’équipement des collèges (7 100 établissements accueillant 3,3 millions d’élèves).
    • Il initie et soutient les actions éducatives.
    • Il organise et gère le service de transport spécial des collégiens en situation de handicap vers les établissements scolaires.
    • Il crée et gère les bibliothèques départementales de prêt, les services d’archives départementales.
    • Il est en charge de la conservation du patrimoine et des musées, et soutient l’organisation des manifestations culturelles.
    • Il accompagne et développe la pratique du sport, notamment en soutenant les associations et des manifestations sportives.
    • Les départements sont également les têtes de file dans le domaine de la protection de l’enfance.
    Le constat : un désengagement du département dans les dépenses pour les collèges en accélération.
    Le financement des collèges compte pour moins de 10 Pourcents du budget global du département des Hauts-de-Seine. Cette part a diminué entre 2014 (9 Pourcents) et 2018 (7 Pourcents). Dans le domaine de l’investissement, c’est le département d’Ile-de-France qui consacre la part la moins forte.
    Le budget consacré aux collèges par les Hauts-de-Seine décroît de 18 Pourcents entre 2014 et 2018. Champion en Ile-de-France, ce département connaît l’évolution la plus défavorable en Ile-de-France.
    Le montant et structuration de la dépense varie selon le département et l’année, mais on constate dans les Hauts-de Seine la décroissance accélérée du budget (2 Pourcents de diminution entre 2013 et 2014, 11 Pourcents de diminution entre 2017 et 2018) et la réduction des dépenses d’équipement.
    Propositions pour le 92 :

  1. Le département doit mettre en œuvre une politique active d’accompagnement dans les mutations des conditions d’enseignement dans le contexte épidémique actuel et à venir. Il est indispensable de renforcer le soutien scolaire afin de lutter contre le décrochage : études surveillées dans les collèges pour les 6ème et 5ème avec des étudiants, embauchés sur des contrats d’assistants d’éducation par exemple, avec une répartition selon les matières, accueil dans des locaux supplémentaires (construits ou réhabilités et aménagés) des élèves sur leur temps de suivi d’enseignement en distanciel. Cela permettrait aux élèves qui ne bénéficient pas à domicile de conditions favorables pour suivre des cours à distance d’accéder aux outils informatiques et à internet et d’être accompagnés par des étudiants (assistants d’éducation).
  2. Le département doit prendre sa part dans la formation des collégiens à la citoyenneté. Il est primordial de faire travailler les collégiens sur le thème de la citoyenneté de façon active et collective. En finançant des projets interdisciplinaires et en provoquant des rencontres entre classes, sur différents sujets (vivre-ensemble, environnement…), les collégiens seront ainsi amenés à travailler collectivement. Accompagnés par des animateurs, des intervenants (grands témoins, associatifs, artistes) cela contribuera à les faire prendre conscience qu’ils sont des acteurs de la société, qu’ils ont le droit de faire entendre leur voix et d’être écoutés et inversement qu’ils doivent écouter et prendre en compte la parole des autres
  3. Remettre en route des cuisines centrales alimentées par des centrales d’achat de produits locaux et bio autant que faire se peut.
    5 ) CULTURE ET SPORTS :
    Culture :
    Je confirme donc la fermeture des sites culturels pendant le confinement :
    Il y a eu plusieurs mois de confinement en 2020, les sites ont déjà été fermés et
    le sont toujours aujourd’hui, au 31 décembre 2020 les structures seront restées ouvertes finalement que 6 à 7 mois .
    et donc 2,7 M€ de budget utilisés seulement en partie
  • La Maison de Chateaubriand au sein du Domaine départemental de la Vallée-aux-Loups à Châtenay-Malabry
  • Le musée du Domaine départemental de Sceaux
  • Les Archives départementales
    Ma proposition consiste à utiliser ces fonds en directions des collèges et des maisons de retraite départementale à travers des intervenants et/ou à organiser des visites virtuelles gratuites.
    1 - Faire entrer la culture dans les collèges et faire connaître à nos jeunes les sites départementaux, peut être par des actions liées aux partages virtuels.
    2- Proposer à nos anciens un peu d’activités pendant cette période de confinement afin de les sortir de l’isolement généré par cette pandémie.

Sport :

Les associations sportives et clubs départementaux subventionnés ont cessé leurs activités.
Le budget est du même ordre que pour la culture, 1 Pourcents du budget global du département, les clubs prestigieux se taillant la part belle.
Dans ce contexte, les terrains et stades départementaux restent fermés.
Je propose que nous puissions ouvrir les stades pour les sports individuels ne nécessitant pas de contacts rapprochés (lancés, sauts, tennis etc…).

Au-delà de ces propositions, je propose de demander à nos conseillers départementaux et poser les questions budgétaires associées à ces deux items.
Comment le département utilise les fonds débloqués et qui ne sont au final pas distribués.
6) DEMOCRATIE PARTICIPATIVE :
Charte de participation au niveau départementale. Reférendum d’initiative citoyenne.


#7

Et bien je voterai contre. Pour le coup c’est pas une question de programme c’est une question de qui on soutiendrait là du PS, de l’EELV ou de la FI, et pour moi, c’est mort.


#8

Dommage, je pense que soutenir des personnes qui s’engage localement pour aider les plus faibles était au dessus des partis. ça fait depuis que je suis au PP que la région est à droite, j’aimerai bien essayer une politique humaniste.


#9

espérons qu’il y ait d’autres Pirates qui vont voter pour moi , j’ai l’impression de concourir pour le délégué de classe. :wink:


#10

Le truc c’est que le Parti Pirate est plus connu que tu ne sembles le croire et il devient de plus en plus dur et de moins en moins pardonnable de partir à des élections où on serait en alliance, entre autre, avec EELV.

Tu peux ne pas l’accepter, mais le Parti Pirate ne s’arrête pas à Meudon, d’autant plus que tu ne veux pas toi porter les couleurs du PP.

Notre image n’est pas à vendre.


#11

Une politique humaniste ?
En s’alliant à deux partis politiques qui se sont abstenus de voter contre la loi séparatisme à l’Assemblée nationale ?
C’est une drôle de façon de voir les choses.


#12

c’est pas pour ça qu’il y a des élections locales , régionales et nationales ? Vos allez faire quoi ? m’interdire de participer à cette liste locale au nom de mon parti le Parti Pirate, parce que les députés n’ont pas voté contre la loi séparatiste.
J’aimerai avoir l’avis d’autres pirates parce qu’il me semble qu’on a fait des alliances à paris lors des dernières élections. https://partipirate.org/municipales-2020-petite-mise-au-point-avant-le-jour-j/
enter link description here


#13

Bah on t’a indiqué ce qu’on allait faire :

  • Te laisser poser la motion, ce qui est fait ici
  • Lutter contre
  • Faire respecter la décision des Pirates quand ça sera voté fin mars

En attendant, tu n’as pas le droit de dire que le Parti Pirate soutient cette initiative, elle est, en l’état, personnelle et cette même liste ne peut pas se revendiquer de ce soutien. Et je n’aimerais pas à me rendre compte que tu serais aller outre cette “recommandation”.


Petit addendum, il te faut quand même deux autres soutiens pour que ta motion soit valide. Je n’aimerais pas que ça râle parce que le Secrétariat rejetterait la motion sur ce motif à cause d’une méconnaissance.


#14

En fait non, mauvais exemple, l’alliance à Paris n’a pas été soumise au vote de l’équipage municipales 2020, comme le prévoyait la procédure décidée par l’Assemblée Permanente. De fait, l’utilisation du logo n’a pas été demandée, la personne qui s’est portée candidate en revendiquant son appartenance au PP a quitté le PP avant de commencer sa campagne et n’a même pas daigné nous demander notre avis. Nous avons donc transmis un courrier en recommandé au parti politique qui a utilisé notre logo sans notre autorisation pour l’informer des recours que nous avions contre cet abus et il a cessé d’en faire usage.

T’interdire de participer, non, tu fais ce que tu veux, mais t’interdire de faire usage de nos couleurs dans le cadre d’une alliance avec des partis qui font des conneries, oui, et comme je viens de l’écrire, nous savons quels sont nos recours et nous n’hésiterons pas à en informer tes partenaires, tant localement que nationalement.
Nous l’avons déjà fait, nous savons comment faire, nous recommencerons.
Et crois moi, tes partenaires savent très bien à quoi ils s’exposent en faisant usage d’un logo sans l’autorisation du parti auquel il appartient. Ils le savent d’autant plus qu’ils sont pour partie responsable de l’existence de ces recours mis en place d’abord pour les protéger eux.

J’espère qu’il y en aura, sincèrement. J’espère que d’autres vont s’exprimer, en attendant je ne trouve pas très correct de jeter le discrédit sur ceux qui s’expriment déjà. Tout comme toi, je te l’ai déjà dit, nous sommes membres du Parti Pirate aussi, tout comme toi nous avons le droit de donner notre avis.

Tu as choisi de proposer ta motion au débat de l’Assemblée Permanente, je suis libre, comme tout le monde ici, de répondre et d’argumenter contre, et pour l’heure je n’ai pas encore argumenté contre, j’attends de voir si tu parviens à rassembler les deux autres soutiens nécessaires à ce qu’elle soit déposée. Une fois les trois soutiens indiqués sur ta motion, je prendrais le temps d’expliquer en détails pourquoi je suis fermement opposée à ta proposition et pourquoi je voterai contre à la fin du mois de mars.

J’ai hâte de lire les avis de tout le monde, et rien que pour avoir l’opportunité d’exprimer le mien, j’espère que tu trouveras les deux soutiens nécessaires au dépôt de ta motion. Sincèrement, je suis même presque prête à donner mon soutien à cette motion rien que pour pouvoir m’y opposer pendant les débats :wink:


#15

Je soutiens cette motion je pense qu’il reste intéressant de pouvoir voter et argumenter sur la motion.

Par contre, sur la forme, même si j’approuve la motion pour qu’on ait la possibilité d’y voter par la suite et surtout d’argumenter, le fait de ne pas participer à la vie du PP uniquement lors d’élections locales reste étrange je trouve.
Pour être franc, pour le coup je suis un nouveau membre, je suis donc vierge de toute opinion sur tout le monde ici. (tu peux donc être certain que je ne prends pas “parti” pour un ami par exemple.)

Moi ce que je remarque, c’est qu’un ancien membre du PP n’apparaisse uniquement que pour soutenir ses propres alliances municipales et locales (tu le reconnais toi même, en rappelant qu’il n’y avait pas de quota à effectuer.)
Tout en signalant que tu ne souhaites en aucun cas être élu, et que tu fais ça avant tout pour le parti, par altruisme prèsque.

Ça donne bien le sentiment inverse, que tu joues le jeu politique local : espérer prendre du poids sur le long terme, te faire un nom, jusqu’au jour ou peut-être tu puisses être élu et jouer tes cartes.
Finalement tu l’as dit toi même, c’est pas que tu ne veux pas être élu, pour l’instant tu ne peux pas : tu n’es pas connu.
Ça me donne le sentiment qu’ultimement que le PP ne t’intéresses, mais alors pas du tout. Ça explique par exemple pourquoi tu ne connais ni le programme ni la stratégie du PP.

J’espère en tout cas ne pas avoir été trop ‘brutal’, je préfère les discussions constructives, mais j’avoue ne pas avoir l’habitude de cet exercice.
En tout cas j’espère également me tromper sur toi et je suis très curieux d’avoir ta réponse.
D’où mon soutiens, en terme de vote, à ta motion, malgré ma réticence à l’écrit, en vérité comme je ne te connais pas, j’espère juste que je me tromper et que tu vas à tous nous prouver que tu cherches à aider le parti. Je pense que le vote va permettre que tu t’expliques plus en profondeur dans ta démarche.


#16

Je suis également défavorable à cette motion, en effet, je ne comprend pas l’intérêt que le PP colle son logo sur un projet sur lequel nous n’avons ni candidat positionné ni le pouvoir sur le programme. J’irais même plus loin en disant que cela risque de nous nuire en laissant penser que le logo (j’ai volontairement dit logo et pas parti pirate) soutiens aveuglément des “partenaires” qui nous posent de plus soucis. Par ailleurs afficher un logo ne garanti nullement que les gens vont êtres curieux, surtout si il est noyé dans la masse sur un document avec les noms des candidats, ce qui est le plus souvent mis en avant, avant même le programme. Donc pour moi, c’est non et ce sera non lors du vote si jamais une motion est soumise au vote.


#17

Donc maintenant le parti pirate s’engage sur une quête indépendance pourquoi ?

  • EELV qui veut tout bouffé sur son passage sans parler de leurs tendance a l’antiscience,
  • LFI qui est aussi démocratique que mon lapin est musicien.
  • PS y’a a la limite quelque arguments mais bon ça serait rentré dans un game of thrones pour un trône présent dans chaque maison. (faut vraiment que j’arrête avec les métaphore débile moi)

donc dans cette situation je m’opposerai a toute alliance avec ces partis pour ces raisons.
C’est bien de parler d’un projet Humaniste, ça fait joli sur la jaquette mais c pas avec ces parties qu’on l’aura (a part peut être eelv si on a les bonnes personnes de eelv)

Le pp a rien a gagné dans cette alliance si ce n’est qu’une perte de crédibilité dans l’une des parties de notre électorat.


#18

Bonjour à tous, je réitère mon avis : je ne veux jamais être élu. ça peut vous sembler contrintuitif, mais c’est comme ça.
Je ne pense pas qu’un individu élu peut vraiment organiser correctement ma vie. Mon objectif est d’augmenter la notoriété du Parti Pirate. C’est mon objectif dans ma vie, et c’est aussi un peu ma compétence professionnelle. Pour ça, je commence autour de moi. Sur Meudon, où j’habite, qui est une ville un peu de droite, j’ai fait connaitre le PP à cette occasion : https://partipirate.org/municipales-2020-nos-candidats-pirates-et-les-listes-soutenues/ ,
et j’ai fait mes bulletins de vote à Meudon .
Mais qu’est ce qui a changé depuis 2014 ? Voici une demande de 2014 : https://wiki.partipirate.org/CN_CR:Reunion_du_2014/02/20#Municipales résultat des élections : 3.35 Pourcents des voix (1 élu, et pas moi car j’étais volontairement en 23eme position).
C’est vraiment dommage que vous ne vouliez pas apposer le logo du PP sur tous les murs de mon canton. Quand j’avais fait mes affiches pour l’élection des députés, j’avais trouvé ça classe d’en mettre sur tous les panneaux. J’ai eu beaucoup de retours et de questions sur le PP.
Pour alimenter ma bonne fois , Quelques créations et bons souvenirs et investissements : https://photos.app.goo.gl/YZb8u2gsddpNnM7P6

Si finalement vous ne me donnez pas quittus, je pourais quand meme participer à la liste et dure tout le temps que je fais parti du Parti Pirate ?

Frederic.


#19

Merci pour ta réponse déjà!
Par défaut je veux bien croire en ta bonne foi, d’où mon vote pour soutenir ta motion malgré mes réticences, mais je préfère discuter avec toi pour mettre fin à mes doutes (ou les confirmer). Je suis sur que la dialogue résoudra le problème dans tous les cas.

Du coup je n’en suis que plus curieux, qu’est-ce qui te plais dans le parti pirate, qu’est ce qui t’a poussé à nous rejoindre, et surtout en quoi tu te retrouves dans le parti aujourd’hui si le programme ne t’intéresses pas sur le fond ?

Vu que tu es un peu ancien, j’imagine que c’est surtout l’aspect vie privée qui t’a fais nous rejoindre à l’époque, ainsi que le positionnement plus à gauche comme tu l’as dis. Mais entre temps le parti a bien changé et il y a bien plus que la notion de vie privée et de droit à l’anonymat.

Tu as l’air étonné de te prendre un refus de la plupart des membres, je pense que c’est utile d’expliquer pourquoi.
Par exemple lorsque tu dis qu’il y a pleins d’applications et de commissions, c’est tout le travail réalisé par les équipes du PP que tu dénigres. Ca revient à dire, certes indirectement, qu’au final le travail réalisé par toutes ces équipes, est inutile. C’est donc assez normal à mon avis que Florie ait montré au créneau. Outre tous les autres points qu’elle a évoqué, mais je ne reviendrai pas dessus.

Forcément tout ça cumulé, ça ne t’aides pas à avoir la confiance de tous sur ta bonne foi, vu que tu en parles.

En tout cas ne te formalise pas ni sur mes propos, ni si ta motion est rejeté, profites en pour être plus actif au sein du PP, que ça soit dans le discord ou le discourse.
Je suis sur qu’en apprenant à se connaître ça ne pourra que mieux aller dans les deux sens :wink:


#20

Personnellement, de base, je suis plutôt favorable à afficher un soutien du Parti Pirate pour ces candidatures :

  • parce que c’est une manière de faire connaître notre logo, notre parti.
  • parce que le programme présenté semble correct. Mais bon, comme j’ai longtemps milité dans ces milieux très à gauche, j’ai des biais et des aprioris très positifs pour ce genre de programme !

Et justement, je m’étonne de ne voir aucun argument portant sur le programme présenté. Et certains mêmes de revendiquer ne pas s’intéresser au programme, mais uniquement aux partis présents. C’est d’autant plus étonnant que, pour d’autres sujets comme le mode d’élection, le Parti Pirate semble insister beaucoup sur la dépersonnalisation des élections, au profit des idées et du programme.

Pourtant, on peut bien avoir des réserves sur le programme :

  • Même si tout semble correct, aucun point ne semble particulièrement inspiré par les Pirates. @fschneider parlait de son intérêt pour le revenu de base ou pour la légalisation de drogues, mais je ne crois pas les avoir vu évoqués dans le programme. Sauf, à la rigueur, dans l’extension du RSA.

  • De même, je crois savoir que les candidatures associant des Pirates mettent volontiers en avant des points sur la transparence ou la démocratie locale. Ici, à part le principe du référendum citoyen, je ne crois pas non plus avoir vu d’éléments qu’on pourrait associer au Parti Pirate. Mais j’ai pu manquer des passages intéressants, que @fschneider pourrait également signaler pour défendre ce programme.

  • On peut alors demander dans quelle mesure ce programme reste amendable, et ça rejoint la remarque de @trankilloman1538419081 sur le “pouvoir sur le programme”.

  • Et en dernier lieu, on peut alors se demander si on peut faire confiance à fschneider pour porter plus haut les idées du Parti Pirate à partir de la situation telle qu’elle se présente pour le moment.

Là, les arguments purement “personnels” sur fschneider peuvent s’entendre. Moi-même, je le connais peu, je n’ai pas de raison particulière de le défendre. Et donc, ça semble simplement plus prudent de ne pas associer trop rapidement le Parti pirate à cette initiative, avec des personnes que nous connaissons peu, venant de partis qui peuvent poser problème.

Par contre, je trouve très malheureux les procès d’intention qui sont faits (même en s’excusant derrière). On peut très bien refuser d’afficher le soutien du Parti Pirate, pour toutes les raisons évoquées plus haut. Et on peut même évoquer le fait qu’on ne connaît pas assez la personne pour lui confier telle responsabilité. Mais remettre en cause aussi sèchement la sincérité d’un Pirate, alors qu’il n’a rien fait de mal, je ne comprends pas, ça risque juste de démoraliser les Pirates qui voudraient agir localement, même sans être très investi nationalement.

Enfin, sur les questions de partis : je comprendrais très bien qu’on refuse tout soutien, simplement parce que le Parti Pirate se dirige en ce moment vers plus d’autonomie. Alliance avec personne, OK. Mais je ne comprends pas bien l’idée selon laquelle EELV poserait particulièrement problème. Y a-t-il des partis significatifs beaucoup plus fréquentables ? @Farlistener

Bref, mon avis est plutôt positif au départ, mais avec beaucoup de réserves. Si @fschneider a l’occasion d’éclaircir certains points soulevés plus hauts, ça m’aiderait à me faire un avis plus éclairé !