Débats 2020-10 : Candidature de Pierre Beyssac (@PierreB) pour le renouvellement de son porte-parolat


#1

Exposé des motifs

Bonjour,

Pierre Beyssac, 54 ans, 2 enfants.

Membre du Parti Pirate depuis 2019, j’ai été candidat sur la liste Pirate des élections européennes de 2019.

Informaticien de métier, je réside à Paris (13e).

Je rencontre des sollicitations régulières pour parler de numérique, du Parti Pirate, de ses positions. Directement (contacts) ou indirectement (des demandes pour intervenir en région parisienne,
où je réside).

Je pense qu’il faut profiter au maximum de ces occasions de faire parler de nous sur les dossiers du moment, notamment en numérique, où l’actualité est toujours bien remplie.

Je suis également beaucoup présent sur Twitter.

Je sollicite un porte-parolat général et national. Depuis juin 2019 j’ai été porte-parole, ce mandat a depuis expiré, je sollicite donc son renouvellement.

Cependant je serai certainement plus amené à parler sur les sujets numériques qui sont mon environnement le plus « naturel ».

Merci à vous :slight_smile:

Contenu de la proposition

Pour le poste de Porte-Parole du Parti pirate, ayant pris tous les éléments en compte, je juge en conscience que Pierre Beyssac serait :


Lien vers Congressus : https://congressus.partipirate.org/construction_motion.php?motionId=2426

Rapporteur : @PierreB


#2

Bonjour @PierreB,

Réserve de forme : Outre la fonction briguée, merci d’indiquer ton nom dans le titre de la motion pour permettre aux Pirates de savoir plus rapidement pour qui ils vont voter.

Pour le Secrétariat,
Aurifex


#3

Merci, j’ai corrigé sur congressus (ici je ne sais pas le faire, mais je suppose que ça n’importe pas).


#4

La requête d’@Aurifex a été entendu et le titre a été modifié tel que demandé pour supprimer la réserve de forme.
@PierreB, en cas de besoin, le CVI peut effectuer des explications sur les fonctionnalités de Discourse et des autres outils :wink:

Khanae Leff pour le CVI


#5

Ah, tu veux dire que j’aurais pu faire la modif du titre ici moi-même ? Je pensais que c’était carrément impossible (que je n’avais pas les droits), mais je veux bien qu’on me dise où cliquer la prochaine fois :slight_smile: (pas vu, mais pas cherché 3h non plus).


#6

Je pense que tu/vous ne peux/pouvez pas, car c’est un message officiellement posté par @Congressus. Sinon les administrateurs du discourse du PP peuvent modifier les titres, ainsi que les modérateurs (sauf information contraire de leur part ou du CT) donc les membres du CVI et peut-être du secrétariat. Avoir le badge “Habitué” permet aussi de modifier les titres, c’est pour ça que j’ai pu le faire (j’ai mis sur discourse le titre modifié sur congressus).


#7

Notre programme n’etant pas complet sur le social notamment, voici quelques questions pour assurer mon vote :

  • que pense le candidat du privilège blanc ?
  • que pense le candidat du privilège cis ?
  • le candidat est-il prêt à consulter un.e membre du PP +directement concerné.e par une problématique avant de se prononcer publiquement ?
  • le candidat pense-t’il que ses tweets personnels engagent le Parti Pirate ?
    @PierreB

#8

Bonsoir,

Je souhaite poser quelques questions suite à votre renouvellement de candidature.
Hormis les dossiers sur le numérique, quels sont pour vous les dossiers du moment ?
En quoi pensez vous être le candidat idéal pour porter la parole de l’entièreté du parti pirate ?
Seriez-vous capable, en tant que porte parole, de porter des voix différentes de la vôtre et des sujets qui vous préoccupent ?
Quelles sont pour vous les moments importants que vous avez vécus lors de votre précédent mandat, et qui montrent votre efficacité au poste ?

Merci d’avance pour vos réponses.


#9

Bonsoir,

En remarque préliminaire, note qu’il s’agit là d’un porte parolat, ce qui ne doit pas avoir d’influence sur le programme :slight_smile:

Mon avis est qu’il est difficile de nier qu’il existe à certains titres, il faut être attentifs à ne pas nous laisser aveugler par nos préjugés ou notre culture. Mais est-ce le meilleur angle pour aborder les choses (je préfère réfléchir à des cas concrets plutôt qu’à une dénomination générique). Je ne suis pas spécialiste de ce sujet qui ne peut se résumer en 1 paragraphe et je ne pense pas non plus qu’il en existe une définition univoque et consensuelle (= ça me semble encore être sujet à débat).

Là il faudra m’expliquer ce que cela recouvre concrètement (au delà du concept de base). Même remarque que ci-dessus sur le débat.

Quand je m’exprime, en cas d’ambiguïté, je prends soin de préciser ce qui relève de mon avis personnel ou de la position du PP.

J’évite en général de m’exprimer publiquement sur les sujets que je pense ne pas maîtriser. Si je dois me prononcer au nom du PP, je porterai la position du PP si elle a été définie sur le sujet et que je me sens en mesure de la porter correctement. À ce titre, je pense que l’avis d’un unique membre, fût-il directement concerné, n’est pas suffisant pour définir une position. En revanche il peut aider à éclairer un sujet.

Non, bien sûr, d’un point de vue formel. D’ailleurs, on s’exprime inévitablement à titre personnel sur beaucoup de sujets où le parti peut ou non avoir pris position, et cela ne concerne pas que les portes paroles.


#10

Bonsoir,

Le meurtre de vendredi et ses implications (politiques publiques et libertés).

La protection intelligente de l’environnement, la lutte contre le réchauffement climatique tout particulièrement.

Le covid19 : la crise sanitaire et la crise économique qui va s’ensuivre.

La montée d’un certain obscurantisme en France.

Je ne prétends pas être le candidat “idéal”. J’en suis juste un parmi d’autres, et j’espère bien ne pas être le seul porte parole :slight_smile:
Mes forces : une relative visibilité, une expérience des sujets numériques, une présence en région parisienne ce qui me rend assez facilement disponible pour certains médias nationaux.

C’est difficile de répondre dans l’abstrait, cela dépend des sujets, de leur complexité et de la nature de l’intervention demandée. Je suis prêt à le faire, mais je suis également prêt à laisser quelqu’un d’autre plus compétent ou adapté sur le sujet s’en charger.

J’en vois 2 principaux : les débats sur la 5G, la loi Avia. Mais il y en a eu bien d’autres (les questions numériques sont récurrentes et “en flux continu”).