Débats 2020-06 : Le Parti Pirate modifie son affiliation au Pirate Party International (PPI)


#1

Exposé des motifs

Certains pirates se sont beaucoup investis au PPI pour essayer de faire avancer les choses, proposer d’apporter des changements pour plus de démocratie, plus de participation de la part des pirates, des outils plus accessibles, une plus grand transparence des décisions et des règles.

Ces actions de lobbying menées durant près de 2 ans, ont été conclues par une proposition récente de motion lors de la dernière assemblée générale. Nous avions proposé la motion suivante proposant une assemblée permanente sur le modèle français : https://ga.pp-international.net/t/amendements-setting-up-a-permanent-assembly/241/2. Cette motion a été rejeté à une demie voix près.

Notre présence en tant que membre complet nous demande de payer 250 € chaque année. Il est important de spécifier que le PPI est assez peu regardant sur les cotisations, plusieurs membres sont en retard de paiement depuis des années tout en conservant leur droit de vote.

Contenu de la proposition

Au vu des derniers évènements, il est proposé au PPFR de revoir son implication au PPI. Cette motion proposerait 4 possibilités : le maintient en tant que membres avec paiement, le maintient en tant que membre sans paiement, le passage en membres observateur (perte du droit de vote), la sortie pleine et entière du PPI.


Lien vers Congressus : https://congressus.partipirate.org/construction_motion.php?motionId=2243

Rapporteur : @Bibo


#2

Bonjour, je voudrais savoir par quel mode de scrutin va être fait le vote entre les 4 possibilités : méthode de Borda, méthode de Condorcet, Jugement Majoritaire, vote d’approbation, etc ?

J’ai un peu regardé sur la page du Discourse du PPI donnée en lien, et sur le site du PPI lui-même, mais je n’ai pas trouvé l’information que je recherchais : quel est le résultat de ce vote, dans le sens “une demi-voix sur combien ?”, et pourquoi une demi-voix (par exemple, est-ce car certains membres ont une demi voix ou au contraire une voix et demie) ?

Est-ce que la seule différence entre “membre” et “membre observateur” est le droit de vote ? C’est-à-dire qu’il y a par exemple (au moins en théorie) accès aux mêmes informations, réunions et débats ? Au vu de mes lectures sur le Discourse du PP.fr_ il y a déjà des problèmes de communications et de pratiques alors/bien que le PP.fr_ est membre).

Est-ce que si l’un des partis membres du PPI est “en retard de paiement” il risque (au moins en théorie) des sanctions autre que la perte du droit de vote ? Y a t-il des précédents ?

NB : je ne savais pas s’il fallait répondre ici ou sur Congressus, c’est pourquoi j’ai répondu sur les deux pages, étant donné que j’ai déjà vu les deux cas se faire.


#3

Le secrétariat se charge habituellement de déterminer les modalités de mise au vote, notamment lorsque le règlement intérieur ne statut rien à ce propos.
Le jugement majoritaire est réservé au vote de personne, ça c’est dans le RI.
Par défaut, le RI dit aussi :

Article 121-13

Par principe, pour être adoptée, la motion doit recueillir la majorité absolue des votes.
Par exception, la majorité est élevé aux :

  • 2/3 des votants pour la modification du Règlement intérieur ;
  • 2/3 des votants pour la création des équipages.

Or, quand plusieurs motions sont en concurrences, nous fonctionnons habituellement avec un Borda, Proposition 1, 2 etc et Aucune. Il serait à mon avis difficile de justifier d’autre modalités de vote sans que ces dernières ne soient inscrites au RI.

https://wiki.pp-international.net/wiki/index.php?title=PPI_Minutes_2020_05_30

Il me semble que c’est un cas particulier qui concerne le la slovakie et l’espagne (national et catalan) qui ont 2 Parti Pirates chacun.

A ma connaissance oui, c’est la seule différence. Être membre observateur permet notamment de prendre la parole durant les assemblées générales.

Non, pas à ma connaissance.

Ici c’est mieux pour les débats.
Merci de ton interêt pour la question.


#4

Pour information, voici le compte-rendu de l’équipe internationale sur l’AG du PPI qui s’est tenue le 30 mai dernier :
https://discourse.partipirate.org/t/ppeu-cr-assemblee-generale-de-printemps-ppi-du-30-05-2020/19100

(je donnerai mon avis sur cette motion plus tard dans la semaine)


#5

Voici mon avis sur la question :

Je suis coordinateur/délégué international depuis suffisamment (trop ?) longtemps pour me souvenir du nombre d’années durant lesquels j’ai suivi de très près ou de très loin le PPI. J’ai été élu membre alternatif du bureau en 2017, je crois, puis élu membre du bureau en fin d’année 2018 avant de démissionner en 2019 (plus de détails ici).

Le PPI est l’un des plus beaux projets du mouvement pirate à mon sens. C’est la concrétisation de son caractère transfrontalier. C’est aussi son échec le plus retentissant. C’est une coquille presque vide qui vivote grâce au concours d’un petit club plus ou moins fermé, caractérisé pour nombre de ses membres par un amateurisme idolâtré (ouais carrément).

L’échec, à une voix près (pas une demi, j’ai relu le CR) de notre motion visant à une réforme du fonctionnement de l’Assemblée générale en une assemblée permanente plus asynchrone n’a pas provoqué de séisme de rage et de déception au fond de mon être comme cela avait pu être le cas avec l’échec retentissant de la mise en place d’un budget correct. Bref, ma seule réaction étant : bah c’est pas trop mal, nos idées progresses. Résignation ? Peut-être, surtout à la lecture de la présente motion.

Là vous vous dites, le mec nous raconte sa vie, où est son opinion ? J’y viens. J’aime le PPI pour ce qu’il représente, je le déteste pour ce qu’il n’arrive pas à faire et le fait que le peu qui est fait n’apporte rien à la communauté de ses membres.
C’est une organisation qui veut être inclusive en acceptant que ses membres ne paient pas de cotisation pour les maintenir dans l’organisation mais qui conserve des règles archaïques contenant une prime aux présents (je pense au PPJP relègué au stade de membre observateur car personne n’était présent au moment de leur présentation, un matin, heure européenne, bref…).
C’est une organisation avec une gestion financière et administrative inexistante, frisant parfois avec des méthodes quasi mafieuses (prise en otage des systèmes informatiques par un contrat de maintenance dont le gérant de l’entreprise bénéficiaire siège au bureau et dont le paiement est reporté sine die faute de preuve d’un don en industrie formel). Le PPI ne survit qu’artificiellement. Il est a deux doigts de l’asphyxie financière, malgré une nouvelle grille de cotisation, les liquidités ne rentrant pas dans les caisses comme prévus.

Mais si on en croit le Board, tout va bien madame la marquise ! Il y a des comités qui travaillent (on voit pas trop le résultat), il y a le travail au Comité économique et social de l’ONU mais dont on a du mal à avoir des retombés pour les pirates (pas l’ombre d’un communiqué réutilisable en interne). Il y a des gens qui participent, des volontaires (même si quand on voit l’état de la com Twitter, les volontaires ce n’est pas toujours un cadeau…).

Mais mon bon monsieur, est-ce qu’il y a des choses qui marchent ? J’en vois une : le Pirate Beer. C’est une réunion informelle où les pirates se rassemblent autour d’un verre (numérique) pour discuter. Mais bon, encore faut-il avoir le temps d’y aller. Et puis, sur quoi ça débouche ? Encore une fois on ne le sait pas.

Ceci clos mon témoignage sur l’état du PPI. Oui, ça craint.

J’attaque maintenant la proposition de la motion. En soit, il n’y a qu’une des alternatives qui me déplait.

Je trouverai ça hypocrite de notre part de faire ce qu’on reproche aux autres. Je tiens à ce que nous ayons une certaine éthique dans nos actions. Un tel choix me paraît puéril et ne fera pas plus avancer la situation. Cela pourrait aussi nuire à nos relations bilatérales avec certains PP moteurs dans les fédérations internationales.

Pour ma part, je suis pour le passage au stade de membre observateur qui permet une mise en retrait propre et net tout en envoyant un signal fort. Il reviendra toute fois à justifier le choix qui interviendra.


#6

J’avais déjà exposé précédemment, dans le cadre d’un projet de motion sur le même sujet, une série d’arguments avec une présentation moins excessive : Le PPFR se retire du PPI


#7

Je suis très intéressé par les avis personnels de nos membres qui sont au PPI (formulation vague délibérée).


#8

Pour ma part, je suis rentré en tant que membre du bureau suppléant fin 2018 et je suis devenu membre du bureau au départ d’Aurifex alors que les trois suppléants devant moi ont démissionné durant l’année. J’ai assisté aux “réunions” et suppléé au besoin Aurifex de temps en temps ;).

J’ai à peu près le même constat qu’Aurifex sur l’amour de l’amateurisme des Pirates en général, sachant que c’est quelque chose que l’on a dû combattre ici aussi, et si des fois nous nous auto-flagellons parce que nous nous trouvons encore mal dégourdi, ce n’est rien comparé à avant. Nos réunions du secrétariat durent entre 5 et 30mn alors que nous sommes capable en tant que Pirates de discuter de fond tous les mois, avant on avait quelques Pirates qui discutaient tous les quinze jours pendant 2-4h pour avoir le même résultat que le bureau du PPI d’aujourd’hui. Sans jeter l’opprobre directement sur un Parti Pirate en particulier, ce dernier a essaimé ses manières de faire, que nous avions aussi, qui sont totalement inefficaces mais surtout favorisent un groupe de “faiseurs” de prendre le pouvoir : tu causes bien, tu es élu, tu te déplaces, tu es élu. C’est comme ça d’ailleurs que je suis rentré au Board, j’ai montré Congressus, ça a plu. Bon après pour le mettre en place ça a été l’horreur. Et ensuite c’est sans compter sur l’inertie technologique. Si vous trouvez le Conseil Technique un peu psychorigide - c’est un peu son but, imaginez un groupe de personnes (qu’Aurifex a qualifié de mafia, sens auquel j’abonde sans sourciller) qui refuse tout autre technologie que mumble et pad : pas de discourse, pas de gestionnaire d’adhérent, une fausse vision de ce qu’est un wiki. Le PPI est ce qu’était le PPFR il y a 8 ans : une bande de copain qui aime bien prendre des bières ensembles.

Pour ce qui est du budget, j’ai vu celui de 2018, plus rien ensuite (à quoi bon en même temps), où notamment l’IT coûtait 1400€/an (pour des pads, un wiki, un site web et même pas un mumble) - le même devis que pour le PPEU. Avec en face l’ensemble des PP, qui se posent la question de l’intérêt du PPI quand ils ne l’ont pas déjà quitté - coucou PPSE, PPUK - et qui ne paient pas leur cotisation. Durant tout 2019, nous avons eu un double chantage : l’IT qui nous dicte ce qui est bien sinon elle coupe les serveurs que le PPI n’a plus les moyens de payer et de l’autre côté l’utilisation de la “bienveillance” qui interdit de nommer les problèmes qui ne sont pas structurels mais personnels. Oui on a des noms, mais on nous dit carrément qu’on a pas le droit de les mettre en cause comme ça que c’est pas gentil sic.

Et on arrive au dernier point : l’ignorance de la démocratie. Je ne sais pas quand c’est arrivé aux autres Partis Pirates mais il semblerait que ça vienne toujours de la même influence. Quand je suis arrivé au PPFR, on me parlait de cette démocratie liquide qui peut résoudre tous nos maux. Alors oui ce n’est pas si facile et puis Liquid FeedBack … bah c’est vraiment moche, pas intégré dans le SI, des clés d’accès délivré au compte-goute. Essai pas du tout concluant qui fait encore pleurer @npetitdemange. Si nous, PPFR avons conclu que le problème était l’outil, voire l’ignorance et non la méthode, beaucoup de PP ont conclu que c’était la démocratie liquide le problème. On nous dit même que nous nous entêtons avec, qu’on n’est pas conscient des enjeux et des mécanismes à l’extérieur - et j’en connais qui rigole bien en entendant ce genre de commentaire quand on sait qu’en Allemagne ils arrivent à avoir des eurodéputés à coup de bulletin unique, d’absence de seuil et, il me semble, de non-obligation de pourvoir une liste complète : le rêve pour le PPFR. Ces mêmes pirates qui se moquent de notre démocratie liquide effective ont mis dans le temps voire vénèrent - toujours avec cette impossibilité de critiqué - du vote public, séquentiel, par approbation : l’ignorance des mécanismes les plus basiques de la démocratie. Du coup, sauf en insistant pour que ce soit présenté, les points sont consensuels et les personnes sont élus parce qu’il faut pas refuser les bonnes volontés - bonnes volontés qui de leur côté connaissent le système et en abuse, on en revient au point mafia.

Tout pareil

En revanche j’ai un autre avis qu’ @Aurifex sur la proposition

le maintient en tant que membre sans paiement

J’ai demandé expressément à ce que cette proposition soit présente et justement pour lever l’hypocrisie que d’être membre et faire semblant d’oublier de payer la cotisation. C’est pour moi la dernière leçon que l’on peut donner au PPI, et qu’on a essayé de faire comprendre au Board : pas de cotisation, pas de droit de vote, il faut arrêter la complaisance.


#9

:+1:

:+1:

:+1:
Pour le vote séquentiel (si je ne me suis pas trompé sur la définition), voir http://www.vernimmen.net/ftp/Memoire_Strategies_et_Vote.pdf pages 7 à 9,
et la “solution” trouvée pour biaiser l’élection dans https://www.youtube.com/watch?v=fBYCoPAmpr4&list=PLtzmb84AoqRSmv5o-eFNb3i9z64IuOjdX.


#10

Alors ici le vote séquentiel c’est plus la notion de séquence : chaque électeur vote à son tour, chacun connait le vote de ses prédécesseurs, toujours dans le même ordre, le dernier ayant le plus de pression de conformisme.


#11

Pour votre parfaite information, voici un tableau réalisé par le Board du PPI avec l’ensemble des membres et la fréquence à laquelle ils assistent aux Assemblée générales.

Member participation in official PPI Meetings - Member GA Participation.pdf (85,3 Ko)

Voici la liste des membres qui vont être radié prochainement : https://ga.pp-international.net/t/reduce-number-of-members/258/4


#12

[CR] Session Juin 2020 - Vote du 21/06/2020