Débats 2020-06 : ABROGATION DU POINT DE PROGRAMME *Les Produits Phytosanitaires*


#1

Exposé des motifs

Lors de sa première réunion, l’Équipage Agriculture est revenu sur les points de programmes existants sur ce grand thème, pour en saisir la pertinence relativement à l’évolution globale du programme et de la qualité des points eux mêmes.
L’objectif est de synthétiser l’existant et d’abroger ce qui manquerait de sources, pour pouvoir construire un programme Agriculture sur des bases saines.
Le point de programme “Les Produits Phytosanitaires” nous a semblé trop incomplet en plus d’être en contradiction avec le pertinent point de programme “Pour une Agriculture de Conservation”, et peut être abrogé.

Contenu de la proposition

L’Équipage Agriculture soumet au vote de l’Assemblée Permanente l’abrogation du point de programme Les Produits Phytosanitaires , jugé trop peu sourcé en contradiction avec un autre point de programme pertinent, “Pour une Agriculture de Conservation”.

soutiens : Équipage Agriculture


Lien vers Congressus : https://congressus.partipirate.org/construction_motion.php?motionId=2215

Rapporteur : @gregoiremarty


#2

Une précision, je l’ai peut être mal retranscrit dans le point agriculture de conservation, je vais essayer de le ré-expliciter ici :

L’agriculture de conservation repose sur 3 piliers : arrêt du travail du sol, diversification des rotations et couverture permanente du sol. Il n’impose dans sa définition rien quant aux phytos : ni interdiction, ni obligation d’usage. Toute motion concernant l’usage des phytos n’est donc ni en accord, ni contraire à celle sur l’agriculture de conservation.

Actuellement, nous ne savons pas faire d’agriculture de conservation sans herbicides. C’est un fait. (Mais on y travaille, j’ai déjà le slogan “l’agriculture, c’est simple comme ABC” pour Agriculture Biologique de Conservation ;p)

Cependant, cela ne signifie pas que d’un point de vue politique nous ne puissions pas indiquer que nous souhaitons aller vers à terme (quel terme ?) une fin des phytos (ou une diminution de l’usage).

Pour moi, il faut bien distinguer la technique, ce qu’il est possible actuellement de faire, ce qu’il sera possible de faire à court-moyen terme et ce qu’on imagine pour le long-terme, pour le futur.

En tant que parti politique, il me semble nous pouvons définir un point objectif, même sans savoir exactement le chemin que nous prendrons pour atteindre cet objectif.

Après, je suis moitié hors sujet, parce que je suis en train de parler du fond du point programme (qui est il est vrai assez court) et pas de la question de l’abrogation ou non (je n’ai pas encore d’avis sur l’abrogation, je réfléchis, et je suis lente).

En revanche, ça me semble intéressant de proposer l’abrogation, parce que précisément, c’est aussi l’occasion de re-réfléchir sur ce point :slight_smile:


#3