Débats 2020-06 : ABROGATION DU POINT DE PROGRAMME "Des Grappes de fermes pour expérimenter et développer de nouveaux modèles alimentaires"


#1

Exposé des motifs

du-25-05-2020/18797), l’Équipage Agriculture est revenu sur les points de programmes existants sur ce grand thème, pour en saisir la pertinence relativement à l’évolution globale du programme et de la qualité des points eux mêmes.
L’objectif est de synthétiser l’existant et d’abroger ce qui manquerait de sources, pour pouvoir construire un programme Agriculture sur des bases saines.
Le point de programme “Grappes de Fermes […]” a été jugé soluble dans le point de programme Agriculture et Numérique qui fera lui même l’objet d’une correction par l’angle de l’open data et de la coopération entre agriculteur / P2P.

Contenu de la proposition

L’Équipage Agriculture soumet au vote de l’Assemblée Permanente l’abrogation du point de programme Grappes de fermes pour expérimenter et développer de nouveaux modèles alimentaires, jugé trop peu sourcé et dont le fond est soluble dans un autre point de programme en cours de travail.

soutiens : Équipage Agriculture


Lien vers Congressus : https://congressus.partipirate.org/construction_motion.php?motionId=2214

Rapporteur : @gregoiremarty


#2

Sans préjuger de la capacité ou non de l’équipage agriculture à produire un point de programme plus complet, je crois qu’avant de vouloir abroger des points de programme pour les intégrer dans des potentielles futures propositions plus complètes, il faudrait plutôt inverser le processus et faire une proposition plus complète qui permettra ensuite (ou en même temps) l’abrogation de ce point de programme.

Aussi, le point n’est peut-être pas assez sourcé, mais il est actuellement le seul que nous ayons sur le sujet et l’argumentaire consistant à dire “on va écrire un truc mieux et plus complet bientôt” expliqué dans l’exposé des motifs ne me convainc pas à accorder mon soutien plein et entier à l’abrogation de ce point de programme.

Je m’oppose donc à son abrogation.


#3

Sauf si les dépositaires de la motion et toi même avez des analyses contradictoires sur le contenu des motions, il me semble que le point que tu soulèves est déjà traité dans l’exposé des motifs :

Autrement dit, c’est parce qu’ils avant tout doublon, en plus du fait de ne pas être sourcés.


#4

Le travail réalisé sur l’Agriculture est globalement obsolète, et ne présente aucune ligne éditoriale globale. C’est un travail d’amalgame de diverses propositions montées hors du PPFR (par d’autres partis, des syndicats, etc), et qui n’a pas vraiment de direction.

Lors de notre première réunion d’équipage, nous avons orienté notre travail sur l’assainissement du programme Agriculture, à savoir un vrai tri sélectif de ce qui est conservable, modifiable, ou abrogeable. Le point de programme sur les Grappes de Fermes constitue un des ces points de programme qui nous parait abrogeables dans la mesure où il ne propose rien de concret, n’est pas sourcé, et ne participe pas en tant que tel au cadrage de la vision pirate de l’Agriculture.

Quant au fait d’abroger des points de programme avant de refondre ceux qui en accueilleront éventuellement une partie des idées, leur obsolescence pèse sur la qualité de notre programme et représente à mes yeux un risque plus important que l’ordre usuel de modification avant suppression.


#5

Comme a peu près tout le programme du PP.

Pourtant ça me semble être un sujet intéressant. Je ne comprends pas en quoi ça ne cadrerait pas à la vision pirate de l’agriculture. Si on l’a dans le programme c’est bien que ça a dû cadrer avec la vision programme à un moment ou à un autre, non ?

Quel risque exactement pose ce point de programme là ? Ce n’est pas précisé dans l’exposé des motifs et ça m’intéresse de le savoir parce que je suis un peu surprise de lire ça au sujet d’un point de programme qui ne me choque pas plus que ça de prime abord.

Tu n’as cité qu’une partie de l’exposé des motifs.
Je me permets de compléter.

Donc justement, je remets en cause l’ordre de travail choisi consistant à supprimer un point de programme que je trouve, à titre personnel, intéressant, pour envisager de le remettre, plus tard, dans une autre partie du programme. Sauf qu’en attendant il ne sera plus au programme. Et moi je le trouve pertinent ce point là.
Ai-je le droit de le trouver pertinent et de ne pas vouloir qu’il soit supprimé avant qu’il soit pleinement intégré à un autre point ?

Ou alors, dites-moi où il est, s’il est déjà intégré ailleurs dans le programme, et dans ce cas je retirerai mon argument contre. Ou alors répondez à mes questions ci-dessus, quel risque ? Quelle vision pirate ?


#6

Le risque de passer pour des poutres qui ont un programme non sourcé, obsolète et disparate, sans aucune vision d’ensemble moderne.

La vision qui reste à créer via l’équipage, qui je le rappelle est ouvert à tous les pirates désireux de participer.


#7

J’ai comme le sentiment que le sujet va très vite devenir brûlant.

Le CVI a un oeil ici. Merci de faire en sorte de débattre au sens noble du terme, sans oublier de vous écouter les uns et les autres. Dans le cas contraire, le CVI sera contraint de sévir.

Arnoid, pour le CVI


#8

Donc tu m’opposes un concept qui n’existe pas encore pour justifier ton opposition à mon opposition. Intéressant.

Même si je pense que la deuxième partie de la phrase ne m’était pas destinée, je précise que je n’ai pas l’intention de rejoindre l’équipage agriculture, j’ai déjà assez d’engagement au sein du PP et c’est un sujet que je ne maitrise pas assez pour m’en préoccuper à ce niveau là, malgré cela je conserve le droit de m’exprimer il me semble, et d’en débattre, d’autant plus lorsque la question est posée à l’AP.

Là aussi, c’est le cas pour à peu près tout le reste dans le programme, et ça le sera tant qu’on votera des trucs sans en débattre. Si le problème est le manque de sources, alors ajoutez des sources.
Si le problème est l’obsolescence, alors je vous prie de m’indiquer la loi qui indique que ce dispositif est déjà en cours de développement (mais cette raison invoqué ici n’était pas dans l’exposé des motifs initial), et si le problème est que le programme est disparate, alors autant arrêter tout de suite de voter des trucs un par un sur des sujets différents et reprendre le programme dans son entièreté, parce que sans ça, tout le programme est disparate.
Non, là il est indiqué, sauf si j’ai mal compris, que ce point qui sera abrogé sera réintégré plus tard dans une autre partie du programme, ça veut dire qu’il n’est pas si obsolète, pas si ridicule, et pas si inutile que ça finalement.
Moi ça me va, qu’on le remette plus tard, pourquoi pas, mais je m’interroge quand même, quelle est l’urgence ? Pourquoi vouloir à tout prix supprimer ce point aujourd’hui ? Pourquoi ne peut-on pas le garder ?
(Et pourquoi j’ai la drôle d’impression que personne ne répond à mes questions et que vous cherchez surtout à me convaincre que j’ai tort et vous raison ?)

Cela dit, je vais poser ici le point de programme en question, voté en 2017, et je vous invite à me dire ce qui pose problème exactement.

Mettre en place des projets expérimentaux de ‘grappes de fermes’ pour expérimenter, former, et développer de nouveaux modèles alimentaires territoriaux.

Nous pensons que la coopération et la mutualisation sont des dynamiques très positives et résilientes, à même d’envisager des écosystèmes de grande ampleur.

Pour augmenter l’efficacité économique et énergétique de nos systèmes de production, il convient de les relocaliser et d’étendre les champs d’activité : production, mais aussi transformation et distribution, en version locale et à taille humaine. Pour ce faire, un “attaché-coopérateur”, qui serait un catalyseur de projets de territoires : véritable entrepreneur qui reliera l’amont et l’aval de la filière, imaginera des dynamiques innovantes pour répondre au besoin sans cesse croissant de produits bio et locaux, tout en fédérant les parties prenantes (producteurs, consommateurs, distributeurs, transformateurs, financeurs, experts techniques, chercheurs, citoyens…)

Un “attaché-coopérateur” aura pour objectif ultime d’accompagner une grappe de fermes fonctionnant comme un écosystème, intégrant les différentes sortes de production (maraîchage, grandes cultures, élevage, toutes interdépendantes et bénéficiant les unes des autres) et en y ajoutant des activités connexes renforçant le modèle économique (transformation et distribution, bien sûr, mais aussi accueil de public, formations, organisation d’événements, etc.)

Pour valider la pertinence de ce modèle territorial, afin de l’essaimer, nous préconisons la création d’une à trois grappes de fermes par région.

Et donc @Bibo, l’exposé des motifs indique clairement, sauf incompréhension de ma part et dans ce cas ce serait bien de tourner ça autrement, que ce point de programme est soluble dans le point agriculture et numérique et que ce dernier point fera l’objet d’un travail prochainement, il n’est nulle part indiqué que ce point est en doublon avec quoi que ce soit, mais si c’est le cas je veux bien qu’on m’indique quel est le doublon…

Je rappelle l’exposé des motifs complet (le contexte en gros) :slight_smile:


#9

Lors de la réunion où ce point a été discuté parmi les autres, l’argument était de faire entrer le concept de relation P2P entre agriculteurs sur la base d’open data) dans le point Agriculture et Numérique, pour une cohérence plus grande et plus moderne du programme Agriculture.

Le travail sur ce point Agriculture et Numérique est en suspens pour priorisation des sujets au sein de l’equipage et des sujets du PP lui-même.

Cela dit, l’equipage ayant statué pendant sa réunion initiale sur ces motions d’abrogation, j’estimais, en tant que capitaine, devoir les porter au vote des pirates comme convenu.


#10

Oui, et je n’ai aucun reproche à faire sur ça… Je ne comprends pas, tu m’expliques quelque chose que je sais déjà, c’est quoi l’objectif exactement ?

Du coup je vais faire pareil, désolée.

Moi en tant que Pirate, adhérente tout comme toi, j’ai le droit de voter pour ou contre n’importe quelle motion, que je sois ou non membre de l’équipage qui la porte. C’est le principe de l’Assemblée Permanente. Tous les Pirates décident.
Et là, nous sommes dans la phase de débat qui dure deux semaines à compter d’hier. Pendant cette phase, nous prenons connaissance des motions soumises au vote, je découvre donc celle-ci, et je ne demande pas à travailler dessus hein, je ne fais que commenter le choix de l’équipage et argumenter mon vote.

Le fil sur lequel nous sommes en train d’échanger est le fil dédié aux débats sur cette motion d’abrogation sur ce point de programme “grappes de fermes”. C’est donc l’endroit parfait pour débattre des motions soumises au vote, et oui, tous les Pirates peuvent participer au débat, pas seulement les membres de l’équipage agriculture, et tous les Pirates peuvent émettre un avis sur l’agriculture, et sur le programme du PP, pas seulement les membres de l’équipage agriculture.

Donc j’ai posé mon avis sur congressus, en argument dans la partie qui doit l’accueillir, et je me suis permis de le copier ici en espérant avoir mal compris et que vous n’étiez pas en train de supprimer un point de programme que je juge pertinent (et vous aussi visiblement) avant de le remettre plus tard dans un autre point de programme sur lequel vous êtes en train de travailler.

Je pars du principe que ce n’est pas anodin de supprimer un point de programme. Si ce point était obsolète, ça ne m’aurait posé aucun problème, d’ailleurs c’est le cas pour un autre pour lequel je vais voter pour. Si ce point était stupide, je n’aurais peut-être rien dit, mais il se trouve que je juge ce point en particulier pertinent, et je ne comprends pas pourquoi il est si urgent de le supprimer.

Donc parce que j’en ai parfaitement le droit, j’exprime ici mon point de vue qui est le suivant : je vais voter contre cette motion parce que j’aimerais que ce point de programme soit d’abord réintégré avec le point Agriculture et Numérique avant d’être simplement supprimé.

Si tu me dis que c’est déjà le cas, alors je te dis que ça me convient, et je retire mon avis négatif. Mais là pour moi, vous mettez la charrue avant les boeufs.


#11

L’obsolescence du point réside dans le fait que créer des grappes de ferme est désormais soluble dans une autre solution (le P2P avec l’open data), elle même en lien avec le point de programme Agriculture et Numérique.
Ce sont deux solutions très différentes, mais qui reposent sur un même concept, celui du partage de connaissance entre exploitations.

C’est une méthode qui s’entend. Le calendrier en a décidé autrement.

Je suis ouvert à la discussion quant à la suppression de cette motion si mes camarades d’équipage se prononcent également sur cette ligne.


#12

Tu peux expliquer ce que tu entends par là ? J’ai peur de mal comprendre. Serais-tu en train de remettre en cause mon droit à exprimer un avis contradictoire ?


#13

Aucunement.

Je disais simplement que je comprenais la méthode qui consiste à construire avant de détruire (autant que je comprends celle qui fait l’inverse).

Quant au calendrier, je faisais écho à mon explication précédente où je disais que les priorisations internes à l’équipage et au PP (les miennes dans tous les cas) ont fait que le point Agriculture et Numérique n’a pas pu voir sa mise à jour être produite. Cf :


#14

Ce à quoi je réponds que dans ce cas, ne supprimez pas un point de programme si vous comptez le remettre plus tard, attendez d’avoir terminé ce travail pour supprimer le point de programme…

Je ne sais pas à quel moment je ne suis pas claire… Soit vous n’êtes pas suffisamment clairs dans votre exposé des motifs et dans ce cas je me plante complètement, je peux l’admettre mais alors il va falloir être un peu plus clair, soit vous l’êtes et tu ne veux juste pas comprendre que je considère la méthode mauvaise, à titre personnel, et donc je voterai contre cette proposition.


#15

Alors, pour le coup moi non plus je sais pas à quel moment je suis pas clair.

Parce que :

Il ne s’agit pas de décaler simplement ce point pour l’incorporer plus tard dans un autre.

Il est question de le dissoudre (des artifices de forme : les grappes de fermes) pour en inclure le concept (la collaboration entre agriculteurs) sous une autre forme (le P2P avec open data) dans un article (Agriculture et Numérique) lors de sa MAJ.


Et donc j’ai très bien compris que tu trouves notre méthode mauvaise.
J’ai du coup expliqué pourquoi (priorisation, etc).
Et devant ce constat, j’ai demandé à mes camarades d’équipage de se prononcer sur la conservation de la motion ou pas.

Dans l’attente de leurs réponses, le débat me semble suspendu.


#16

Je trouve intéressant de proposer l’abrogation, notamment parce que ça permet de se repencher sur différents points programmes et différents sujets. De plus proposition d’abrogation n’est pas abrogation (cela dépendra des résultats de l’Assemblée Permanente souveraine ;p)

Ce préambule étant posé, sur le fond, ce que semble décrire ce point programme m’évoque le fonctionnement du réseau de fermes Dephy. Il y en a une présentation sur le site du ministère de l’agriculture ici. Le réseau Dephy est très centré réduction des phytos, mais peut-être qu’à la re-rédaction du point, il sera possible de s’en inspirer (si c’est pertinent, c’est pas dit).

(J’entends parfois certains collègues râler sur Dephy, si on a de nouveau droit aux pauses café à partir du 22 juin, je leur demanderai pourquoi et j’essaierai d’en savoir plus ;p)


#17

Précision : Je suis membre de l’équipage agriculture

Comme l’a indiqué Grégoire dans son dernier message, il est question ici de supprimer ce point qui n’est pas sourcé (on vient de retrouver la source de cette rédaction, mais sans garantie), mais surtout qui pose un problème dans sa rédaction.

Déjà, nous passons de la mise en place de projet expérimental (phrase 1) à une conclusion et un mode d’action (il convient de). Et ce qui est décrit est particulièrement directif. On impose la gestion par une seule personne (un attaché-coopérateur dont on ne définit aucun de ses pouvoirs) de l’ensemble des filières locales.

Et on sait combien on va créer de ses unités, entre une et trois parts régions (on parle des anciennes régions ici).

Ma lecture (mais vous connaissez ma vision politique), c’est que ce point de programme nous propose la création de Kolkhozes next gen gérer par notre attaché-coopérateur-GO.

Le texte pense sans doute à autre chose, mais il est sans doute trop flou et trop mal rédigé pour éviter ce genre d’approche.

Et si, à la suite d’une réflexion issue de nos discussions et de l’actualité, mettre en avant une consommation plus locale me semble important, je pense qu’il faut le faire dans un autre point de programme. Et que je n’ai pas eu le temps (comme les autres membres de l’équipage, je pense) de le faire pour ce mois-ci.


#18

J’ai une question qui ne concerne pas le fond et qui concerne les differentes abrogations proposées.

Pour avoir lu votre CR (équipage agri), je vous remercie pour le travail que vous entreprenez. Je suis pour ces abrogations et intéressé par les débats à venir sur les points qui remplaceront ces points abrogés.

Le choix d’abroger tous ces points (les points agri) est il fait pour avoir plus de souplesse sur votre calendrier et ne pas être obliger de proposer lors d’une même session chaque abrogation et le/les nouveau point reprenant tout ou partie du/des point abrogé ou y a-t-il d’autres raisons ?

Ma question ne porte que sur la forme et pas sur le fond. Je cherche à comprendre ce qui est gênant d’abroger au moment de la/les nouvelle proposition.


#19

En l’état ça c’est fait de façon beaucoup plus naturelle.
Chacun de nous (trois) avait en tête de revoir l’existant pour partir sur de nouvelles bases.

Vu la date et l’absence des rédacteurs pour nous éclairer sur leur travail, nous avons tranché pour des abrogations.

Nous devions travailler sur quelques points à mettre à jour (réforme de la PAC, agriculture numérique, biopiraterie) mais on a tout les trois des calendriers difficiles, vraissemblablement.


#20