Débats 2019-12 : Pour le logiciel libre - Réécriture du point de programme


#1

Lien vers Congressus : https://congressus.partipirate.org/construction_motion.php?motionId=1896

Rapporteur : @Bibo


#2

Ce changement de terme peut paraître anodin mais il est en fait essentiel. Les arguments utilisés par le gouvernement lors des débats dans l’hémicycle sont assez étonnants, comme une “mise en péril de l’État qui enfreindrait les lois sur le concurrence” (comme si “le logiciel libre” était une unique entreprise…) ou encore, à demi-mot, l’embarras lié à la signature de contrats avec Microsoft. En voici un autre exposé de l’April à ce sujet, avec quelques extraits commentés de débats à l’AN et au Sénat : https://www.youtube.com/watch?v=vfmAN5T0fSc&list=PLU8kgF3be3rTXEtlzM2SNnavDM6o4g4NL&index=30&t=0s.

En bref, il me paraît essentiel de se positionner fortement en osant parler de “priorisation” et non d’encouragement quant à l’emploi et au développement des logiciels libres à tous les niveaux de l’État à travers ses instances publiques. En tant que pirates, nous ne pouvons passer à côté de cela.


#3

Est-ce que tu veux que ce soit ajouté à l’argumentaire par exemple ?


#4

J’hésitais… si ça te semble pertinent pourquoi pas. Sous la forme d’un amendement ?


#5

Si tu arrives à intégrer ça dans mon texte, ce sera parfait oui ! Plus l’argumentaire est complet, mieux c’est. Je ne suis pas du tout spécialiste de ces questions, et suis donc preneur d’autant d’éléments que possible.


#6

Je propose un amendement à cette motion, afin d’étoffer l’argumentaire quant à la priorisation de l’emploi du logiciel libre tel que développé plus haut.
https://congressus.partipirate.org/construction_motion.php?motionId=1898


#7

Moi je serais encore plus radicale : “Il est interdit à l’état d’utiliser des logiciels commerciaux”, et s’il n’y a pas d’alternative il doit développer ses propres applications.
Tout haut fonctionnaire qui utilise un logiciel ou un O.S. commercial sera condamné à 25 ans de goulag - Je dis ça, je ne dis rien :grin:


#8

Complètement d’accord avec cette radicalité✌️🏻


#9