Débats 2018-05 : Equipage "Paris Pirate"


#21

C’est très bien.

L’AP n’est pas là pour faire le job des capitaines d’équipage.


#22

Ah, en fait, il y a un truc qui me tracasse… les dates !

Comme l’équipage n’existera pas avant la fin du mois, le capitaine ne peut pas procéder à l’opération évoquée (car il n’existe pas encore également).

Donc, voici une proposition qui serait plus adéquate :

A ces membres viendront d’ajouter les membres de la section Ile-de-France qui en feraient la demande avant le 30 juin. Ils auront immédiatement la qualité de membres votant à part entière.
Ce statut particulier n’a vocation à s’appliquer qu’aux adhérents ayant effectivement fait partie de la Section locale Ile de France et à jour de leur cotisation avant le 31 mai 2018.

Avec éventuellement, en plus :

Le capitaine pourra requérir l’aide du Conseil à la Vie interne pour déterminer l’ancienneté d’un membre.


#23

@Aurifex merci pour ta proposition, mais elle ne répond pas du tout au problème de l’entrisme que je me proposait de bloquer de 2 façons :

  • Le passage à membre votant à l’ancienneté dans l’équipage.
  • Le vote de l’AP pour le pool initial des membres votant.

La seconde position n’étant pas dans l’esprit, il faut en trouver une autre pour construire ce pool initial.

Donc si le capitaine ne peut effectuer cette opération avant le vote car il n’est pas capitaine, est-ce que quelqu’un d’autre peut le faire ? @Ronan au hasard par exemple (et je parle de moi à la 3e personne si je veux :slight_smile: ) ?

Si oui cela règle le problème.

Sinon est-ce que le capitaine peut faire l’opération décrite après le vote, sur une période à définir (Un mois cela me semble trop long, se laisser jusqu’au 4 juin, ie le début de la prochaine session me semble suffisant.

Merci d’avance pour tes éclaircissements !


#24

Alors je propose une modification au texte d’Aurifex :

A ces membres viendront d’ajouter les membres de la section Ile-de-France qui en feraient la demande avant le 30 juin. Ils auront immédiatement la qualité de membres invités.
Ce statut particulier n’a vocation à s’appliquer qu’aux adhérents ayant effectivement fait partie de la Section locale Ile de France et à jour de leur cotisation avant le 31 mai 2018.

Cela répondrait à ta problématique non ? :slight_smile:

Oui j’ai édité mon message, je m’étais UN PEU foiré :stuck_out_tongue:

(et maintenant ceci est un test pour les modérateurs :stuck_out_tongue: )


#25

Bah si tu regarde l’article 9, cela ne change rien :

  • 9-1 : Je me déclare parisien (Et personne n’ira vérifier la déclaration, la confiance règne) et se manifeste au capitaine (On lui fait confiance aussi), et hop, je suis nouveau membre.
  • 9-2 : Je ne suis pas parisien, mais ce qui se passe dans l’équipage me plaît, je me trouve un parrain (Charge à lui de m’expliquer l’esprit de l’équipage, ie des rencontres physiques sur Paris, ce qui n’est pas forcement facile pour un non parisien), un vote pour s’assurer de la motivation du membre (et éviter d’avoir 200 fantômes qui ne participent jamais), et hop, je suis membre invité.

A partir du 27 mai, si la motion est acceptée, il sera particulièrement simple d’embarquer dans l’équipage, que l’on soit ancien ou nouvel adhérent, de Paris, d’Ile de France ou d’ailleurs. Mais il faudra attendre octobre pour pouvoir voter.

Là où est le problème que je veux régler, c’est que actuellement nous sommes 3 membres votant, et bloqués à 3 jusqu’à octobre prochain. Donner automatiquement le statut, de quelque manière que ce soit, de membre votant ne me plaît pas, je préfère rester comme ça.


#26

Il suffit de modifier l’article en question en prévoyant que le capitaine procède au moins trois fois par an à la nomination des membres votants aux dates de ton choix.
Cela te permet de nommer plus fréquemment des membres votants tout en conservant le délai.


#27

Oui mais non :slight_smile:
Le capitaine ne nomine pas les gens, il fait juste de l’administratif (Et l’équipage a jusqu’a ces 3 dates annuelles pour sortir un indésirable avant qu’il ne soit trop tard).

Mais je suis d’accord pour prévoir une période dictatoriale à la mise en place de l’équipage :

  • Option 1 : @Ronan en tant que porteur de la motion prépare une liste des membres qui seront votant avant le vote de la motion.
  • Option 2 : La motion est passée, le capitaine a jusqu’au 4 juin pour construire la liste des membres votant initiaux.

Quelle option convient le mieux à l’esprit comme à la lettre des statuts ? Je ferai un amendement en conséquence.


#28

Option 3 : Pas d’amendement mais une demande de modification de le motion pour ajouter au membres initiaux les 3 pirates m’en ayant fait la demande laissée à l’appréciation du CT. Pas la peine de se précipiter à le faire, laissons jusque samedi aux parisiens pour se manifester, il y en aura peut-être quelques autres d’ici là.


#29

A mon humble opinion, cette option est la meilleure :

Option 2 : La motion est passée, le capitaine a jusqu’au 4 juin pour construire la liste des membres votant initiaux.

Il suffit d’amender le code de fonctionnement en ce sens.


#30

Alors là, c’est non tout de suite. Le CT n’est pas compétent pour apprécier qui rentre dans un équipage.


#31

Merci je prépare ça et le poste sur Congressus !


#32

Et voilà : https://congressus.partipirate.org/construction_motion.php?motionId=845
Du coup j’ai supprimé les amendements nominatifs.

C’est tout bon comme ça ?


#33

C’est tout bon


#34

J’ai bien aimé les échanges sur ce sujet. Je pense qu’ils auront permis à tous, @aurifex compris, de mieux cerner le nouveau fonctionnement des équipages et du PP. (Moi, il faudra que je le relise à tête reposée, mais je sais que tout est là.)
Merci aux participants.


#35

On est peut être arrivé au bout sur ce point, mais le camembert de l’amendement est quand même tout rouge :frowning:
Et ça n’est pas du tout assorti à la robe traditionnelle alsacienne de @npetitdemange :smiley:


#36

Il faut appeler les gens pour soutenir les textes :slight_smile:

Note : On vote avec ses délégations :slight_smile:


#37

Certes, mais je voudrais surtout savoir ce qui gêne …


#38

Pour ma part, je n’ai rien contre la création d’un équipage exclusivement parisien. J’y suis même carrément favorable, il faut faire vivre le militantisme local. J’aurais même été jusqu’à créer un équipage plus proche des parisiens qui le composent genre “Nord Est Parisien” ou “10-19 et 20ème arrondissement” puisque vous êtes majoritairement dans ces zones de Paris et que vous faites toutes vos activités par là-bas. Et puis il me semble que les 10, 19 et 20èmes arrondissements n’ont pas les mêmes problématiques que les 16, 15 ou 13èmes arrondissements dans lesquels vous n’allez quasiment jamais.

Mais puisqu’il a été demandé une explication de “ce qui gêne” dans ce code de fonctionnement, et malgré le fait que le Conseil Transitoire ait exprimé ses réserves dans son dernier compte-rendu, je vais expliciter les miennes.

Dans le cadre de cet équipage, je me méfie de plusieurs choses.

  • Le fait qu’il soit fermé exclusivement aux parisiens, sur vérification de l’adresse qui peut n’être faite que sur la base de la bonne foi (cause RGPD), ou sur parrainage (donc pas forcément des adhérents parisiens, ce qui me semble étrange), avec pour argument que “le Capitaine a peur de l’entrisme” alors que seuls les adhérents pirates peuvent être membres d’un équipage, ce qui signifie au final que le Capitaine a peur que des adhérents pirates le mettent en difficulté, ou alors il va falloir expliciter que qu’on entend par entrisme.
    J’y vois ici une attitude hégémonique qui me laisse perplexe, et une fermeture au dialogue. Cela me donne aussi l’impression d’une volonté de clanisme que j’avais déjà repérée dans certaines attitudes de l’une des personnes créatrices de cet équipage. Je trouve cela déplorable, à la limite de l’acceptable dans un petit parti comme le notre.
    Mais rassurez-vous, je n’ai pas la moindre envie d’entrer dans ce clan, je ne vois pas bien ce que je pourrais y faire vu qu’il y a plein d’équipages qui s’occuperont d’activités au-delà de votre champ d’action, et vu la lourdeur des règles pour y entrer, je pense que je serais loin d’être la seule dans ce cas.
    C’est donc hégémonique, clanique et contre-productif mais c’est vous que ça regarde. En l’état je ne peux pas soutenir un tel texte.

  • Le fait qu’il ne permette pas l’application de la démocratie liquide préconisée par notre parti en ne permettant même pas marginalement que des pirates puissent l’appliquer. Dans cet équipage, il n’y a aucune possibilité d’appliquer la démocratie liquide, encore une preuve d’une attitude anti-démocratique, en tous cas pas du tout dans l’esprit pirate. Cela aussi me laisse particulièrement perplexe.

  • Le fait que l’équipage demande un fonds de roulement sans présenter de budget de fonctionnement. Je refuse de donner de l’argent à un équipage sans savoir au préalable quel en sera l’usage, et je sais que les parisiens ont l’habitude de travailler dans leur coin, entre eux, pour en avoir été témoin, ce qui ne me donne pas vraiment envie de faire confiance, en tous cas cette année. Je pense qu’il serait préférable que l’argent éventuellement dépensé soit remboursé plutôt qu’avancé, et de voir ainsi, en fonction des dépenses effectuées la première année, quel serait le budget qui pourrait être avancé l’an prochain.

  • Enfin, je crois qu’il faut rappeler une dernière petite chose, attention Paris n’est pas le national. Les membres de cet équipage ne pourront participer qu’à des activités locales, ou organiser des événements locaux, toute invitation, participation ou organisation d’un événement d’envergure nationale devra faire l’objet d’une communication suffisamment tôt à l’Assemblée Permanente, aucune décision ne pourra être prise par les seuls parisiens sur ces sujets, et les seuls parisiens n’auront pas le droit de participer au nom du Parti Pirate à tout type d’événement d’envergure nationale qui se déroulerait à Paris (comme c’est le cas la plupart du temps) sans une validation par l’ensemble des pirates de France, et sur ce point nous devrons tous être particulièrement vigilants. En effet, cela nous causerait particulièrement du tort si un équipage hégémonistico-claniste, tel que l’est l’équipage Paris Pirate dans sa configuration proposée ici, engageait la parole pirate au niveau national dans le dos de tout le monde, alors que nous mettons actuellement tout en oeuvre pour que le pouvoir ne soit plus entre les mains de quelques uns. Alors je vois bien que cette notion de partage du pouvoir équitable est assez difficile à assimiler pour certains d’entre vous vu les échanges récents que nous avons pu avoir, mais nous devons absolument faire très attention à cela pour éviter de tomber dans les travers qui ont fait de ce parti et de beaucoup d’autres des firmes politiques autoritaristes complètement déconnectées de leurs adhérents et de leurs idées.

Mais cela étant dit, dans la mesure ou tous les problèmes énumérés ci-dessous seraient résolus, je serais très favorable à la création d’un équipage parisien.
J’y serais d’autant plus favorable dans la mesure ou cet équipage respecterait les principes de base de notre parti : démocratie liquide, ouverture et participation active au niveau national comme au niveau local.

Ici, il n’y a pas de démocratie liquide, une volonté autoritariste assez claire et il y une volonté exprimée de fermeture et d’entre-soi qui me dérange vraiment.

Dans l’espoir que mes arguments seront pris en compte par les créateurs de cet équipage ainsi que par les personnes qui s’exprimeront la semaine prochaine sur sa création, j’espère qu’en cas de refus de création de cet équipage par l’Assemblée Permanente ce mois-ci, nous verrons le mois prochain un code de fonctionnement moins démocratiquement limité que celui que nous avons sous les yeux ici.

Cet avis n’engage que moi évidemment.
Notez que le Conseil Transitoire a exprimé son avis sur le compte-rendu que je vous invite à lire si ce n’est pas déjà fait.


#39

@Florie merci pour ton exposé qui reprend a peu de choses prêt ce qui m’avait été communiqué par @Farlistener il y a 15j. Je me suis efforcé d’y répondre lors de la phase de construction des motions.

Il aurait d’ailleurs aurait été intéressant que tu développe tes arguments au court de cette période, cela aurait permis de proposer des amendements et de construire un “Paris Pirate” plus consensuel comme nous l’avons fait de façon très constructive avec @Aurifex et @npetitdemange.

D’ailleurs quand je parle de “savoir ce qui gêne” la semaine dernière, il s’agit plus de m’interroger sur la camembert à moitié rouge qui a accompagné un amendement quelques temps après sa proposition.

Voici sur la méthode, passons maintenant au fond et je vais m’efforcer de répondre a tes inquiétudes :

  • Exclusivement parisien

Comme expliqué à @aurifex la semaine dernière:

J’ai d’ailleurs expliqué l’esprit de l’article 9 de la façon suivante :

Les membres successifs du bureau de la section Ile de France ont souvent culpabilisé de n’organiser des recontres que sur Paris.
“Paris Pirate” n’est donc pas exclusivement parisien, mais assume le fait que son but est d’organiser des rencontres en présentiel entre pirates sur Paris. Et je veux m’assurer que tous les membres parisiens ou non en aient pleine et entière connaissance.

  • Peur de l’entrisme

J’ai déjà répondu a @npetitdemange sur le sujet :

  • Ne permette pas l’application de la démocratie liquide

J’ai déjà répondu à @aurifex sur le sujet :

  • Fond de roulement sans budget de fonctionnement

J’ai déjà répondu a @npetitdemange sur le sujet :

  • Paris n’est pas le national

Totalement, ne t’inquiète pas, je n’ai aucune volonté à me soustraire à l’hégémonie ( :wink: ) des instances nationales : Je n’en aurai ni l’énergie ni le temps et je tiens à remercier le @Conseil-Transitoire comme feu la Coordination Nationale pour le travail fourni.

  • Hégémonique, clanique et contre-productif

Je ne comprends pas ton raisonnement pour arriver à une conclusion si dure.
Je trouve qu’il est contre-productif d’entrer dans le débat si tard quand @Farlistener, @aurifex, @npetitdemange ont profité de la phase de débat pour poser leurs questions.
J’espère que mes explications arriveront à te convaincre du bien fondé de ma démarche.
Je pense vraiment qu’il faut qu’on parle (idéalement en face à face): mon expérience de joueur et ce qui se passe actuellement au Parti Pirate me confirment que la communication écrite, ou à travers les réseaux, même par oral reste toujours incomplète, et est sources d’incompréhensions qui peuvent mener à des conflits.

L’objectif de Paris Pirate est justement de profiter de notre proximité géographique pour éviter ces problèmes : parce qu’on peut !

Voilà pour mes réponses. Comme tu le vois, @Farlistener, @npetitdemange et @Aurifex se sont fait de bons portes paroles du @Conseil-Transitoire car la plus part des points ont été évoqués et discutés dans les précédentes semaines. Des modifications au texte initial ont été proposés en conséquence, en pleine et entière collaboration constructive.


#40

Les débats étant clos depuis hier, je vais fermer le sujet !