Débat semaine thématique 22/10/2018 - Les Européennes


#1

Bonjour à tous !

Du 22 au 28 octobre, c’est la semaine thématique ! L’idée est d’échanger autour d’une thématique qui fait sens, pour le parti à un moment donné. Cette semaine, nous vous proposons de passer du temps sur les européennes. L’intérêt serait de faire émerger quelques thèmes qui nous tiennent à cœur, nous, pirates. Les thématiques devraient également pouvoir nourrir la réflexion de l’équipage de pilotage des européennes, de permettre d’orienter la recherche de soutiens.

La méthode :
Ici même, nous vous proposons un débat tout au long de la semaine. Il serait intéressant que ce débat amène à extraire 4 à 5 thèmes importants à mettre en avant pour la campagne des européennes, avec des propositions associées.

Une petite règle interne à ce sujet : vous êtes limités à 1 message/jour/pirate pour limiter le volume des débats, rester sur le fond.

Le secrétariat s’engage à effectuer une synthèse de ces échanges.

Sur discord nous vous proposons d’échanger plus librement, à battons rompus, en vocal, sur la question. Ce débat aura lieu Mercredi à 20h30 Salle Ada Lovelace.

A vos claviers !
Pour le CVI,
Bibo

Lien vers le sujet :


#2

Bon, ne voyant pas foule de participation pour le moment, je vais jeter un pavé dans la mare et proposer quelques idées ! Vous verrez que c’est assez sommaire, et c’est globalement ce qui m’a traversé la tête en premier, mais je pense que ça peut être une base pour discuter un peu :slight_smile:

Alors, voici dans le désordre :

Institutions

  • Militer auprès des autres états pour donner un réel pouvoir au Parlement Européen, en remplaçant la commission, non élue, par un véritable gouvernement de ministres européens, issu du parlement. Il est grand temps d’injecter plus de démocratie dans le fonctionnement de l’Union.
  • Créer une chaîne TV+Radio+Internet parlementaire gratuite et traduite dans toutes les langues de l’Union, ainsi qu’un site Internet officiel qui référencerait chaque vote de chaque député, et expliquerait les débats et les lois votées.

Écologie

  • Plaider pour une taxe carbone européenne applicable à chaque bien vendu dans et importé vers le Marché Unique, dont le taux resterait à déterminer, et dont les revenus seraient réinvestis dans la recherche sur les énergies renouvelables et leur subvention. Il est temps de passer le stade des déclarations de bonne volonté, et de frapper au seul endroit qui a un effet tangible sur les acteurs privés.

Économie

  • Les leçons de la crise de 2008 n’ayant pas été tirées, créer une nouvelle loi Glass-Steagall européenne (https://fr.wikipedia.org/wiki/Glass-Steagall_Act). La croissance aveugle et virtuelle des marchés financiers ne sert pas les citoyens, et met en danger leurs propres actifs. Séparer les banques de dépôt des banques d’investissement régulerait et renforcerait le secteur bancaire, sans nuire au reste de l’économie.
  • Il me semble que le Parti Pirate promeut une taxe sur les transactions financières; ne faisant aucun sens au niveau national, au niveau européen cela pourrait être une mesure intéressante à défendre à mes yeux.

Défense

  • Le Royaume-Uni, première puissance militaire de l’Union, quitte l’UE l’année prochaine (ou presque). L’OTAN, bien que toujours ultra puissante et fiable, montre des signes d’essoufflement croissants dus aux tensions internes et à la volatilité des USA. Il est temps que l’Union se dote d’une réelle capacité militaire, avec état-major, et capacité de réaction immédiate. Les capacités militaires de l’Union ne peuvent plus êtres assurées par la France avec le soutien timide des autres états. Une mise en commun globale d’une bonne partie de nos forces armées ne serait pas seulement un gage de crédibilité, mais aussi un vecteur potentiel d’économies importantes pour tous les pays.

Internet

  • Plaider pour une réforme globale de la propriété intellectuelle au sein de l’Union, afin de servir la culture et les citoyens plutôt que les grands ayant-droits (je laisse les nombreuses personnes plus calées que moi sur le sujet développer ce point, mais ça me parait essentiel de parler de ça vu qui on est).

Il y a plein de choses dont je n’ai pas parlées, en premier lieu desquelles l’immigration (principalement parce que je n’ai pas de proposition qui vient facilement), ou bien la PAC, mais je pense que ce n’est pas mal pour commencer, j’attends vos retours !


#3

Alors je vais me lancer aussi :wink:

Institutions

Je pense qu’il serait utile de militer pour la modification de l’élection des députés européens et de quitter le système d’élection européenne nationale pour avoir des listes européennes. La première étape réaliste serait de proposer que 10 % du parlement européen soit élu sur des listes dites “transnationales”.
Il faut militer pour la suppression de l’unanimité dans les décisions du Conseil Européen (pour passer à une majorité de 80% par exemple).

Écologie

Nous devons nous servir de l’Europe pour harmoniser les politiques écologiques des états membres. Nous devons donc viser la mise en place d’une taxe carbone.
Nous devons aussi mettre en avant une gestion globale de la production énergétique en Europe. Nous avons pour le moment un marché européen de l’énergie, nous devons avoir une stratégie européenne de l’énergie.
Cette stratégie doit viser la réduction importante de l’utilisation des énergies fossiles.

Souffrance animale

Nous devons nous servir de l’Europe pour agir sur plusieurs points :

  • règlementation plus ferme sur l’expérimentation animale (voir programme PP)
  • Mettre en avant des mesures en faveur des animaux d’élevage (voir programme PP)
  • Règlementation ferme concernent les divertissements et spectacles (voir programme PP)

Relation Internationale

  • Interdire la vente d’arme en dehors d’une liste de pays sûr, valider par le parlement européen.
  • Mettre en place un fond Européen d’aide aux pays en développement
    (ici j’aurais aussi tendance a placer la notion de droit d’ingérence, de politique étrangère européennes voir d’armée européenne, mais je vais peut être trop loin …).

#6

Je grille ma cartouche du jour pour vous rappeler le rendez-vous ce soir sur Discord, pour parler des européennes, à 20h30, animé par le seul et l’unique @npetitdemange !

J’espère que vous y serez nombreux (et je ferai de mon mieux pour au moins écouter).

https://www.facebook.com/events/565469793905504/


#7

Cartouche du jour, bonjour,

Quelques propositions (probablement pas aussi étayées que les propositions précédentes, mais comme on m’a dit de me lancer…
PS : je ne remets pas des propositions qui ont déjà été évoquées plus haut, seulement des nouvelles.

Écologie

  • Plaider pour créer une taxe “pollution” européenne à l’import, à l’export et à l’achat de tout ou partie des produits (à définir) qui, par leur existence ou par leur obtention, présentent une menace durable voire irréversible à (et/ou) :
    –> La diversité animale
    –> La diversité végétale
    –> L’intégrité de l’atmosphère
    –> La distribution de l’eau potable
    –> L’état des forêts
    –> (liste non exhaustive, à compléter)
  • Plaider pour créer un fond de crédits européens à destination des entreprises et aux collectivités qui proposent des alternatives durables et avérées aux produits sus-cités. Celui-ci serait alimenté par les états membres au ratio de leur PIB respectif.

Économie

  • Militer pour revenir sur les termes du traité de Maastrich en ce qui concerne l’emprunt des états auprès de la BCE :
    => Permettre aux états membres d’emprunter à taux zéro à la BCE, et non plus à des banques privées avec taux d’intérêt.
    => Ces dettes devront être approuvées par l’ensemble des pays membres avant d’être contractées. L’approbation résulte en particulier de la solvabilité de cette dette.
    => En cas de défaillance d’un état pour rembourser sa dette, celle-ci devra être remboursée par l’ensemble des états membres, au ratio de leur PIB.

Politique internationale

  • Comme exposé la semaine dernière sur un autre sujet, militer pour la création d’une force européenne commune de secours en mer, gérée et protégée par l’Union Européenne et soumise aux lois internationales.
  • Appliquer une répartition des migrants arrivés sur le sol européens au ratio de la population de chaque pays membre, tout en priorisant le regroupement familial si applicable.

Voilà, c’est tout… pour le moment. En espérant ne pas avoir dit trop de conneries :wink:


#8

Bjour,

je ne peu rien développé, mais je vous engage à jeter un œil là:
Charte de la Havane
Pleine de bonnes propositions qu’on pourrait utilisé, parce jamais appliqué…


#9

Il y a deux thèmes qui vont s’imposer dans la campagne et il faut donc s’y pencher sérieusement :

  • Le choix entre “europhiles” et “europhobes”

Pour le moment on a d’une part les europhiles classiques : pro commission, pro états décideurs, bref, le schéma classique. D’autre part, on a le le bloc europhobe avec les extrêmes (LFI, RN, LR…), qui s’appuie sur le bloc Hongrie/Pologne/Italie.
On a pas trop de troisième voix forte pour le moment : europhiles réformateurs. A part Génération.s qui commencent à sorti du bois et éventuellement EELV mais qui à tendance à se poser en opposition à la Commission en mode anti-système…

Il faut donc que le PP construise une voix qui

  1. ne tombe pas dans le manichéisme total qu’on nous propose,
  2. cible la jeune génération qui est attachée à l’Europe des libertés (Erasmus, libre circulation, facilité de paiement avec l’Euro…) mais qui est en attente de plus de solidarité et de démocratie “directe” (par le Parlement).
  • L’immigration
    Ca va être l’Arlésienne de cette campagne. Il faut donc qu’on se penche sur le protocole de Dublin, les quotas, l’accueil, les critères…
    Clairement, il serait impensable qu’on prêche l’existence d’un grand remplacement, mais il faut, je pense, arriver à une solution pragmatique et de bon sens. Le débat sur l’Aquarius a permis de défricher le terrain, mais il faut envisager cela à l’échelle européenne.

Ensuite, il y a plusieurs thèmes secondaires : la transition énergétique et la gestion budgétaire (zone euros et question de la dette publique), la défense… Pour beaucoup, le programme commun proposera plusieurs solutions.

Enfin, je pense qu’il faudrait développer deux thèmes qui permettront de marquer notre différence :

  • L’IA et la révolution économique qu’elle va emporter
    Clairement à ce niveau là, il faut qu’on soit à la pointe. On parle déjà d’une troisième révolution industrielle avec sa généralisation à plein de domaine. Il faut que nous soyons force de proposition sur ce thème pour, essayer, d’être en avance sur la progression de cette technologie (ce qui est quasi impossible, mais essayons quand même).

  • Les libertés numériques
    Actuellement, le PE est en mode deux pas en avant, un pas un arrière. Entre le RGPD (gros progrès) et la directive sur le droit d’auteur (booouuuuh) on sent que le législateur européen est assez conservateur sur ces questions SURTOUT quand ce sont les partis traditionnels (S&D/PPE) qui s’occupent de ces sujets.

(J’ai lu plusieurs propositions qui existent déjà, je reviendrais dessus plus tard)


#10

Alors mes 2cts:
Je me place dans la perspective défendu par @npetitdemange : on vise une réussite électorale. A mon avis, l’idée serait plutôt de bétonner un sujet, pas cinq, sur lequel on deviendra naturellement légitime et incontournable. Si ce point “accroche”, en terme médiatique, alors on aura l’occasion de glisser un deuxième, puis un troisième thème, etc. (je donne en exemple le FREXIT: l’UPR peut être tout à fait ridicule par certains aspects, ils seront pourtant nécessairement invité sur les plateaux pour parler de ce sujet).
Nous sommes effectivement légitimes aux yeux des médias pour tout ce qui est techos, donc l’IA pourquoi pas. Mais c’est un pari car il n’est pas gagné que ce soit un sujet qui émerge. Parmi les pistes qui me viennent, on pourrait avoir quelque chose sur la cyber sécurité. On a au moins deux entrées : les questions de protection contre les influences étrangères dans les processus électoraux, et l’Europe de la défense (au sens de la défense militaire européenne évoquée plus haut).
Nous le somme également sur les aspects liés au droit d’auteurs, mais là encore, la bataille venant de passer, je ne suis pas certain que le sujet reviennent l’année prochaine (peut être que si, hein, je ne sais pas).
Grace aux tchèques, les aspects institutionnels et la démocratisation pourraient aussi nous porter, mais il faut à ce moment là réussir un tour de force, à la fois en fond et en communication, car la “concurrence” sur ce secteur est encore plus fournie qu’il y a cinq ans, et elle était déjà très importante.
Enfin, je crois qu’on aurait un bon cheval de bataille sur la question de la transparence: protection des lanceurs d’alerte, remise en question du secret des affaires, harmonisation de l’encadrement des lobbys et de la lutte contre le trafique d’influence et la corruption dans les état membres, etc.
A cela s’ajoute, comme le fait remarquer justement @Aurifex les deux sujets que nous ne devons pas nécessairement porter, mais pour lesquels il faudra absolument avoir des réponses, car dans l’hypothèse optimiste, ces questions nous seront nécessairement posées. Je me permets de préciser, même si je suis assez d’accord avec les deux groupes définis entre europhobe et partisants du système actuel, que ces derniers se présenteront tous comme “europhiles réformateurs”
Bon, et pour proposer moi même un point qu’il me paraît souhaitable de défendre même sans qu’il soit “dans notre adn” pour reprendre l’expression très limitative des médias, sur le plan économique, c’est de muscler considérableement lesmall buisness act européen. L’idée est de modifier le code des marchés publics de tels manière qu’un pourcentage important des contrats soit passé avec des PME locales.


#11

Compte rendu des discussions du mercredi 24 octobre sur le thème : Les thèmes des élections européennes.

Thématique abordée pendant les discussions :

Note : Ce compte rendu est un résumé d’une discussion dense, les participations sont largement invitées à ajouter d’autres informations à la suite de ce message.

1. Réformes institutionnelles

L’idée qui se dégage le plus serait de rendre les institutions européennes plus démocratiques, avec en point de mire une vision plus “fédérale” de l’Union européenne.
Pour cela, une réflexion serait à apporter sur le fonctionnement des institutions européennes, par exemple :

  • Remplacement dans le conseil européen du consensus par une majorité qualifiée à 80%
  • Suppression de la désignation de la Commission européenne par le Conseil européen (désignation par le Parlement européen).
  • Dernier mot laissé au Parlement européen dans les navettes Conseil de l’Union européenne // Parlement Européen (Adoption en 3° lecture par le Parlement si pas d’accord)
    La proposition de travailler sur la création, pour les élections suivantes, de liste transnationale semble aussi faire consensus

2. Écologie

Sur les grands projets, mettre en avant la doctrine : Éviter // réduire // compenser.
Plutôt que de parler de développement durable, parler de développement soutenable.
Les taxes sur les polluants fonctionnent très bien.
Réflexion non définitive sur les notions de taxe carbone et d’écotaxe. (avec un avertissement sur le risque de marché de la pollution, qui serait contre-productif et donc l’expérience n’a pas été un grand succès)

3. Économie

La séparation des banques de détail et des banques d’investissement semble être un consensus.
Mise en avant d’une taxe sur les transactions financières pour réduire, ou ralentir le monde de la finance (réduire le THF par exemple).
Présentation par Arnoid et Macavity de leurs points respectifs concernant l’économie déjà inscrit sur Discourse

4. Politique internationale

Il semble y avoir un consensus sur une restriction forte sur les ventes d’armes, avec un contrôle démocratique du parlement européen sur le sujet, à savoir :

  • Le parlement doit décider d’une liste de pays dit “sûre” ou le commerce des armes serait possible
  • Le parlement doit décider de ce qui est inclus dans la notion d’armement (concernant les armes électroniques par exemple).
    Discussion sur la mise en place d’une diplomatie européenne (lié à la réforme des institutions)

5. Immigration

Proposition : sur deux pieds : aide des pays via transfert de richesse et accueil des migrants
Attention sur la manière dont on réalise le transfert de richesse, ne pas refaire de la France-Afrique, ne pas se contenter de payer des dictateurs pour la paix internationale.

6. Souffrance animale

Il faut reprendre le travail déjà bien réalisé pour les législatives et mettre en avant les approches visant à réduire l’expérimentation animale et augmentant le confort lors de l’élevage.


#12

Bjour,

dans l’économie:
Mettre aux bans (à l’amende etc.) les banques européennes qui continuent à utilisé les paradis fiscaux, et dénoncer aussi nos paradis fiscaux (Luxembourg/Irlande…
Réfléchir à la mise en en place d’un service européen de contrôle fiscal pour les échanges interne à l’Europe qui ne permette plus la fraude à la TVA et autres subventions,

Adoption de norme de travail équitable,et mise en place d’un salaire minimum européen.
interdiction des travailleurs déplacé un salarié quel qui soit dois disposer des mêmes avantages et rémunérations à travail egal dans toute l’Europe ( ça supprimerait le dumping du " plombier polonais" en France, des salariés étranger à 3€ de l’heure à Allemagne etc.)


#13

Coucou,

Je me permets d’apporter une proposition le dernier jour de cette semaine qui sera plus “sympas” que les autres, originale, mais qui reste tout de même sérieuse malgré le fait qu’elle est loin (mais alors très loin) des sujets classiques…

Une une phrase cash : défendre la liberté de pisser gratuitement dans des toilettes publiques.

Pour résumé :
La présence des toilettes publiques dans certaines villes n’est pas indiquée. La plupart du temps une taxe (non justifiée) est demander aux utilisateurs.

Restons sérieux et développons…
Il m’est arrivé, et sans doute vous aussi, de visiter une grande ville historique, de France ou d’Europe le temps d’une journée. Vous savez un programme de visite bien rempli, commençant le matin vers 10h puis se terminant tard le soir facile 23h. Vous visitez les monuments emblématiques de la ville, musées et autres. Le nombre de kilomètres augmente aussi vite que le temps passe et il arrive à un moment, une question simple mais qui nous fait rappeler que Homo Sapiens est un animal… soumis à réaliser des « besoins naturels ». Oui vous avez trouvé la question : « J’ai envie d’aller aux toilettes » (quand la phrase est posée de manière construite) !

À ce moment-là vous avez deux options : trouver un resto, un bar ou autre pour consommer et en profiter pour satisfaire une contrainte biologique. Ou deuxième option : trouver des toilettes publiques.
Mais le problème est quand vous les trouvez, une taxe, ou plutôt un droit d’entrée vous ait demandé. Certes de quelques centimes mais multiplié par le nombre de personnes composant votre famille et re-multipliez par le jour de visite de ville et vous obtenez une somme de quelques euros !
Mine de rien vous auriez mieux fait d’aller consommer une boisson à un bar (et donc faire travailler vos reins d’avantage) car au moins l’établissement accepte les cartes, ce qui n’est pas le cas de la personne qui veille à la propreté des lieux !

Sauf que des toilettes publiques gratuites ça existe, y’en a beaucoup en France (et quasiment pas dans les autres pays européens). Alors pourquoi imposer une taxe pour devoir pisser lorsqu’il est clairement écrit : « toilettes publiques » ?! (je ne citerais pas de noms de villes belges italienne ou autres). Ce qui est également dommage c’est qu’il n’existe pas de plan de ville indiquant les WC, ou les fontaines d’eau potable (quitte aussi à remplir les gourdes pendant l’été). Je sais qu’en France des applis de localisation de WC public existe mais quid des autres pays…

Et malheureusement, ça devient de plus en plus fréquent que des Homo Sapiens (mâles principalement) fassent leurs besoins derrière un arbre ou un buisson d’un parc public, ou contre un mur… parce qu’ils n’ont pas trouvé le lieu adéquat…

L’idée de la proposition serait donc la suivante :

  • Demander aux villes européennes d’indiquer sur leurs plans publics l’emplacement des WC publiques et des emplacements de fontaines d’eau potable. Afin que chaque individu puisse satisfaire des besoins vitaux et naturelles.
  • Réfléchir un taux souhaitable (ou minimum) de WC publics par villes en fonction de leur superficie… (par exemple au pif, 1 WC public tous les 3km²).
  • Que les coûts de gestions et d’entretiens des WC publiques soient totalement pris en charge par les municipalités.

Merci
Vous pouvez maintenant retournez à vos débats, ou éteindre discourse et reprendre une activité normale, à ciao bon dimanche :smile:


#14

Bonjour,

Je pense que nous devons trouver un axe principal, mais contrairement à tout ce que j’ai lu ici, je pense que cet axe principal est la démocratie. Nous ne devrions pas nous perdre dans des considérations programmatiques complexes, nous n’avons pas les forces nécessaires pour produire un programme complet comme le feront les autres partis, ni pour pondre des éléments de langage sur tous les sujets qui nous intéresseraient, dont nous pourrions parler, mais nous pourrions nous ranger derrière une idée, celle que nous portons tous, qui est l’idée d’une démocratie réelle et appliquée localement ainsi qu’au niveau européen.

En tous cas, je crois qu’il est inutile de se doter d’un programme trop lourd, trop chargé, et qu’on ne pourra jamais appliquer faute de majorité, je pense qu’on doit voir les choses à la hauteur de ce qu’on pourra faire, et on pourra appliquer la démocratie avec des élus au PE, parce qu’on est organisé pour le faire en interne. Comme je l’ai déjà dit, on doit utiliser cette élection aussi pour faire connaitre notre mouvement, et redorer notre image qui est bien écornée aujourd’hui…

Mes deux cents…


#15

Bjour,

ben pas d’accord @Florie, non pas sur le principe de la démocratie, mais sur limiter à un seul élément !
Rien n’empêche de donner un programme (même avec des éléments incomplets, voire que des introductions) ça montrera qu’on est en capacité nous aussi de faire des propositions.
Parce qu’il ne faut pas se faire d’illusion ceux qui seront élus n’appliquerons pas ou peu leurs programme puisqu’il faut une majorité et personne n’est sur de l’avoir.


#16