Continuité pédagogique


#21

Il est compliqué de gérer le mille-feuille administratif. Que pouvons-nous imaginer pour “pirater” ce segment de l’éducation nationale ?

Pour ma part, j’ai vu le fonctionnement en IUT, qui semble plus ouvert par moment, mais se heurte également au mille-feuille plus loin. Cependant, les professeurs ont chacun des responsabilités administratives et cela va en “tournant” (ce n’est pas toujours le même) avec un vote. Ce processus est très proche des professeurs, mais les recteurs ou chanceliers verrouillent les possibilités au-delà du cadre pédagogique. De plus, cela introduit des variations de niveaux entre les différents établissements.
Sur ce point, la centralisation permet aux établissements scolaires de proposer un programme national unifié.

Pour revenir à la continuité pédagogique, il y a bien les DANE qui peuvent aider mais le principal problème est le manque de moyen de l’E.N., comme d’habitude : ici, la centralisation bloque et oblige à attendre des solutions génériques (qui ne sont pas sur mesure pour l’E.N. mais des solutions libres souvent mal adaptées). Alors qu’est-ce qui permettrait de casser ce fonctionnement ? la création de commission ouverte ?


#22

Il faut évidement des attendus en terme de savoirs, compétences acquises unifiées à l’échelon nationale et même européenne !

Rien ! Comme tu le dis plus haut, pour tout le reste, décentraliser en donnant les moyens et l’autonomie aux équipes pédagogiques.