[CONGRESSUS] Realease Noël 2019


#1

Hop là, un petit point sur les derniers “ajustements” de Congressus

  • Ajout du mode de vote par approbation (je ne le vous conseille pas … c’est un vote entre le oui/non et le jugement majoritaire, les défauts de l’un et de l’autre combinées sans vraiment d’avantage)
  • Mode scrutateur : permet de voir l’ensemble des votes d’une réunion
  • Possibilité de détacher le panel de la gestion de parole pour le placer n’importe où dans la page
  • Définition d’une date limite pour un vote
  • Création d’un nouveau type de “meeting” : Rassemblement et événement
  • Quelques ajustements mineurs, notamment la gestion des dates des réunions sur les petits écrans …

Je rappelle à tout hasard que les votes de motion ne se ferment pas tout seul pour plein de raisons de logistique, et qu’une fermeture automatique, que ce soit à la fermeture de la réunion ou à la fin de sa durée de vie, demanderait à faire de la maintenance manuelle “oups ça s’est fermé mais on voulait voter plus longtemps” ou “oups j’ai fermé la réunion ça a fermé les 50 motions en cours de vote”.


Le vote par approbation est un vote utilisé au niveau du PPEU, du PPI et du PPDE. Cela fait des années (peut-être parce qu’on s’est penché sur les différents mécanismes de votes …) que ce mode de vote nous pose problème.

Ce mode de vote ressemble au jugement majoritaire en ce qu’il oblige le votant à s’exprimer : oui OU non. Si l’abstention est “autorisée”, vous comprendrez vite que dans le décompte il est comptabilisé comme “non”.
La réponse du votant est d’ailleurs assez binaire : “j’approuve ou non”, du coup aucune possibilité de “moyenner” son avis, c’est à dire que oui cette motion ou cette personne est bien mais moins bien qu’une autre motion ou personne. C’est ce biais que corrige le jugement majoritaire qui permet de faire sortir une proposition consensuelle mais de valeur.
Le vote par approbation, sans dire qu’il est clivant, s’appuie beaucoup sur le chantage “émotionnel” : si tu n’es pas pour c’est que tu es contre. Dans un vote de personne, où l’affect est présent, cela induit des biais de sympathie et peut forcer la main quand on connait la personne, afin d’éviter de la froisser. Et c’est comme ça que l’on vote pour des personnes incompétentes mais que l’on aime bien…
Bref, évitez de l’utiliser s’il vous plait, il y a toute une éducation à faire sur le sujet.