Communiqué du PPEU sur le 8 mai


#1

Voici le communiqué du PPEU (en français) pour la commémoration du 8 mai :

Il y a 75 ans, la Seconde Guerre mondiale prit fin et l’Europe fut libérée du régime national-socialiste allemand lors de sa défaite.
L’Union Européenne commença alors comme un projet visant à surmonter les rancœurs entre les pays et à encourager leur bonne entente. Depuis lors, nous jouissons de la plus longue des périodes de paix. En revanche, nous devons être conscients de mouvements politiques émergents à tendances nationalistes et anti-démocratiques.

“C’est le rôle et l’obligation de l’Allemagne d’assumer sa part de responsabilité afin de ne jamais oublier ce qui a conduit à la guerre et les dommages considérables qu’elle a causés dans le monde. Il est de notre devoir de dénoncer les tendances susceptibles de reproduire des événements similaires à l’avenir et de participer activement au maintien de la paix en Europe. Le jour de la libération est à la fois un jour de joie mais aussi de tristesse », exprime Sebastian Alscher, président du Parti Pirate allemand.

Néanmoins, cela ne prit pas fin en 1945 - beaucoup de violence, de représailles et d’injustes sont également survenues après la guerre. L’Europe s’est retrouvée divisée et la moitié du continent a combattu le rideau de fer pendant des décennies.
Par-dessus tout, cinq ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale - le 9 mai 1950 - la Déclaration de Schumann, tirant les leçons de la guerre, ouvrit la voie à une coopération pacifique et à la prospérité en Europe.

“La haine nationaliste a divisé le continent, déchirant des communautés entières ainsi que des familles. Il est de la responsabilité européenne de se souvenir de l’histoire pour toujours se rappeler de la valeur précieuse de la liberté, de la dignité humaine et de la coopération pacifique entre nos pays. », commente l’eurodéputé Mikuláš Peksa, Président du Parti Pirate.