À propos du Grand Contournement Ouest ?


#1

Bonjour les Pirates,

Ce soir j’ai assisté à une réunion sur le Grand Contournement Ouest de Strasbourg (GCO de son petit nom), dans le cadre professionnel. (Pour celleux qui n’auraient pas eu l’info, je vis à Strasbourg depuis le mois de juin).

Comme il s’agit d’un Grand Projet qualifié d’Inutile et Imposé par les écolos (et la FDSEA), qu’une ZAD a vu le jour sur place depuis plusieurs années, que le collectif GCO non merci est de plus en plus mobilisé puisque le projet doit être livré pour 2020 et que les travaux n’ont pas encore commencé (ils sont en train de poser les piquets et de ramener les déboiseuses, ils ont marqué des arbres, ils n’ont pas encore coupé le premier arbre mais on sent que ça ne va pas tarder, une question de jours, peut-être même d’heures), que mon boulot va m’amener à voir régulièrement des opposants à ce projet, et surtout que j’ai envie de les aider à défendre la zone, et de participer à la grande manifestation de samedi (pour le Climat et contre le GCO, on fait deux manifs en une on a un sens pratique par ici), je me pose la question, qu’en pensent les Pirates ?

Je vous propose un sondage dans un premier temps, juste pour prendre la température, mais dans le cas où vous n’auriez pas déjà voté ça auparavant (c’est possible, je n’ai juste pas trouvé l’info) je compte proposer une motion à l’Assemblée Permanente en octobre pour demander à notre parti politique de prendre position contre le Grand Contournement Ouest.

Voici mon sondage (excusez mon humour, il est 2h du matin) :

  • Je connais le projet et je suis contre le GCO
  • Je connais le projet et je suis pour le GCO
  • Je ne connais pas le projet, mais j’aime bien les routes, et il faut bien nourrir Vinci quand même
  • Je ne connais pas le projet, mais là où on va, on n’a pas besoin de route !
  • :heartpulse: J’:heart: le Grand Hamster d’Alsace :heartpulse:

0 votant

Si toutefois vous n’avez pas encore connaissance du projet, voici quelques sources intéressantes.

Décret n° 2016-72 du 29 janvier 2016 approuvant la convention de concession passée entre l’Etat et la société concessionnaire de l’autoroute de contournement ouest de Strasbourg pour le financement, la conception, la construction, l’entretien, l’exploitation et la maintenance de l’autoroute A 355, autoroute de contournement ouest de Strasbourg, ainsi que le cahier des charges annexé à cette convention.
=> https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000031941189&categorieLien=id


Pour résumer, Vinci veut gagner de l’argent (comme à NDDL) en construisant une route dont l’objectif n’est pas, d’après un rapport d’état de 2007, de désengorger Strasbourg comme le promettent les élus (dont certains sont aussi actionnaires de Vinci, tiens comme c’est bizarre), ici on privilégie la création d’un axe routier supplémentaire et payant (alors qu’aucun ne l’est alentour) à des solutions de réduction de circulation qui sont à priori les seules vraies solutions aux multiples bouchons.

Nous avons appris, avec le paradoxe de Braess, que davantage de routes ne peuvent qu’augmenter les embouteillages. Donc vouloir créer une route supplémentaire avec l’objectif de désengorger une route embouteillée n’est à priori pas une solution à un problème d’engorgement tel que celui que nous traversons à Strasbourg. Cette volonté est donc d’autant plus suspecte qu’elle est opposée à une succession d’avis défavorables issus de différentes enquêtes publiques, le dernier en juillet 2018.

Une des solutions proposées par les opposants est la mise en place d’une taxe dite “écotaxe” dissuasive pour les transporteurs longs qui sont souvent responsables des embouteillages, mais pas les seuls, cette taxe serait surtout incitative aux circuits courts, plus respectueux de l’environnement.

Ils proposent également la réduction de ce qu’ils appellent l’“autosolisme”, en promouvant l’autopartage, les transports en commun, les transports doux (vélo) ou encore le télétravail, tout autant de solutions qui nous amènent vers un monde moins consommateur de carburant, moins polluant, plus respectueux de notre environnement.

A mon sens, il faut arrêter de construire toujours plus de routes en croyant que ça va réduire la pollution ou diminuer les embouteillages car on m’a prouvé, en me démontrant le paradoxe de Braess, que c’était un non sens. La seule chose qui réduit la pollution et les embouteillage, c’est de ne plus utiliser de voiture, ou alors le moins possible, et de faire ses trajets en transport en commun, à vélo, ou de toute autre manière que seul dans sa voiture, et de privilégier les circuits courts dans toute activité (et on sait que c’est possible, en tous cas on sait qu’on peut tendre vers ce modèle sociétal, avec un peu d’efforts). Il me semble qu’on n’incite pas les gens à ne plus utiliser leur voiture en leur construisant plus de routes et en leur promettant à tort, qu’ils ne seront plus aussi longtemps bloqués dans les embouteillages…

Etant donné ce postulat, construire une route telle que celle proposée ici, jugée plusieurs fois inutile, me parait complètement surréel, d’autant plus étant donné les problèmes de réchauffement climatique (j’espère au moins que je ne trouverai pas de climatoscepticisme ici, ce serait un comble).

Au fond, c’est un peu le même projet que NDDL, sauf que là ce n’est pas un aéroport que Vinci veut imposer, c’est une route, et à la fin eux seuls sont gagants. Et comme l’a dit un grand sage un jour dans un film des années 90 bien connu, et parce que j’aime bien me répéter, là où on va, on n’a pas besoin de route.


Le point choubidou comme tout

Maintenant, c’est le moment que je préfère, le moment où je vous présente mon ami Gérard le Grand Hamster d’Alsace.

Grand-Hamster-Alsace

Il se trouve que la zone de construction du GCO, c’est aussi là où habite mon pote, Gérard, c’est même la seule zone d’Europe de l’Ouest où il vit, et il risque d’en partir définitivement. Le GCO mettrait fin à ses petites heures de bonheur et de vie puisqu’il détruirait complètement la zone protégée dans laquelle lui est sa petite famille, qui se réduit de plus en plus chaque jour déjà, même sans le GCO, a élu domicile il y a fort fort longtemps, avant que nous, pauvres humains, ne posions nos grosses routes dans les parages…

C’est un peu accessoire vu tout ce que j’ai déjà écrit, cette histoire de hamster, mais bon, c’est quand même un peu important, la biodiversité, parce que les hamsters c’est mignon, mais s’ils disparaissent de cette zone, ils ne seront pas les seuls à plier bagage (ou à se faire écraser sur la route, au choix), ils emmèneront avec eux tous leurs amis de la forêt et finiront même par convaincre les abeilles de les suivre dans un autre endroit, quelque part où il pourront se poser tranquilles, si ce quelque part existe encore dans notre futur, et nous on aura l’air bien cons avec nos routes mais plus un seul être humain en vie pour rouler dessus… oui, parce que pas de biodiversité = pas de culture = pas de bouffe = pas d’humain, ça marche aussi super bien avec pas de biodiversité = pas de pollinisation = pas de verdure = pas d’air = chaleur trop forte = pas d’humain.

Bon, je suis peut-être un peu alarmiste, ou un poil pessimiste, mais je crois bien que je suis réaliste, j’ai 15 000 scientifiques qui m’appuient sur ce coup là…

Donc, pour Gérard… :wink:


#2

si on me donne le choix entre le bien être des actionnaires de Vinci et celui des hamsters, mon suffrage va aux plus mignons qui sont également les plus utiles.


#3

Alors je suis contre le GCO mais voilà les sites de soutiens :

http://www.contournement-ouest-strasbourg.fr/

http://www.gco2016tousgagnants.com/

Copier/Coller de mon avis posté sur Discord :

Pour le GCO, c’est un peu compliqué. On SAIT que le tracé n’aura pas l’effet de désengorgement attendu (parce que A35 est en totale saturation, prévu pour max 75.000 véhicules jour et est a plus de 150.000). Vinci lui-même parle d’entre 20.000 et 35.000 véhicules jours sur le GCO.

D’ailleurs, l’A355 (le CGO) sera naturellement payant.

Et la je vais prendre une expérience empirique. Soit 6 cols d’Alsace gratuits pour passer en Lorraine et partir sur Paris.
Soit un tunnel payant pour aller plus vite et désengorger les cols (1500 Camions par jours et par col).

Résultat : même avec une réduction de 50% du prix, quasiment aucune variation du trafic poids lourd constaté

Mais plus drôle, on SAIT en partie comment résoudre le problème est tout est prêt pour le faire. C’est l’écotaxe.

Oui non parce que pour comprendre la problématique alsacienne, il faut comprendre que l’on est frontalier. Et que la plupart des camions en transits passent en France (autoroute gratuite, pas de taxe) et non en Allemagne (limitation de vitesse plus petite, écotaxe).

Nous on a pas démonter (ou très peu) les plateformes écotaxe, et on est totalement volontaire pour mettre cela en place(modifié)
Bref, on a une approche simple AVANT de faire des constructions qui vont irrémédiablement détruire des terres, c’est la mise en place de l’écotaxe ou taxe poids lourd en Alsace (et on emmerde les bonnets rouge MERDE !). L’interdiction du transit camion sur l’A35 autour de Strasbourg de 7H du matin jusque 10H du matin et de 17H à 19H.


#4

Pour votre information, l’évacuation de la ZAD a commencé ce matin.


#5

Pour ceux qui veulent se “facher” un peu :

Mesdames, Messieurs,
L’Eurométropole de Strasbourg a engagé en 2018, en partenariat avec ATMO Grand Est et l’école d’architecture de Strasbourg, un cycle de conférences sur les questions d’urbanisme, air et santé : */« Quel urbanisme pour l’air de nos villes ? »./*

Mme SCHAETZEL, Conseillère métropolitaine en charge de la qualité de l’air et de la santé environnementale et M. JUND, Vice-Président en charge de l'environnement et à la transition énergétique, ont le plaisir de vous convier à la 4^ème conférence :

*« Air et planification : l’Eurométropole projette son air(e) » *

En présence de :
·Jean-François BRIAND : directeur de l’école d’architecture de Strasbourg ENSAS
·Christophe PIEGZA de l’agence régionale de santé ARS
·Michaël BERTIN de la DREAL Grand Est
·Stéphane WOLFF de l’agence de développement et d’urbanisme ADEUS

*Samedi 13 octobre de 10h à 12h *
*à l’école d’architecture *(3 boulevard Wilson – amphithéâtre A)

(entrée libre et gratuite, sans inscription préalable)

La conférence sera prolongée par un moment convivial.